Faits divers – Justice

Homicide à Clermont-Ferrand : tous les témoins entendus, les suspects toujours en fuite

Par Olivier Vidal, France Bleu Pays d'Auvergne lundi 23 octobre 2017 à 18:11 Mis à jour le mardi 24 octobre 2017 à 16:11

L'agression mortelle a eu lieu au 13 boulevard Côte Blatin
L'agression mortelle a eu lieu au 13 boulevard Côte Blatin © Radio France - Olivier Vidal

Dimanche, tôt le matin, un étudiant de 21 ans est mort après avoir reçu un coup de couteau. L'agression s'est déroulée au cours d'une pendaison de crémaillère boulevard Côte Blatin à Clermont-Ferrand. Les deux suspects sont toujours activement recherchés par les policiers.

Ce devait être une soirée de fête, cela a tourné au cauchemar. Une trentaine d'étudiants s'étaient donnés rendez-vous pour la pendaison de crémaillère de l'un des leurs dans un appartement situé au 13 boulevard Côte Blatin. Au rez-de-chaussée. Tout se passait bien avant que deux autres jeunes, âgés de 18 ans environ, n'investissent les lieux.

"Au début on pensait qu'ils appartenaient au groupe de jeunes de l'étage du dessus qui nous a rejoint en même temps qu'eux" raconte Nicolas l'un des colocataires de l'appartement. "Ils se sont fondus parmi les fêtards tranquillement."

Ils se sont incrustés, on ne les a pas vu venir" - Nicolas le colocataire de l'appartement

Sauf qu'une heure plus tard, le groupe se rend compte que les deux inconnus ont des comportements inappropriés et que personne ne les connait. "C'est là qu'on a décidé de les virer, calmement" poursuit Nicolas.

Selon lui, c'est à ce moment-là, dans le hall du petit immeuble, que l'un des jeunes "intrus" sort un couteau et assène un coup à un étudiant âgé de 21 ans. La victime ne survivra pas. L'auteur et "son complice" prennent alors la fuite avant d'être pris en chasse par deux amis de la victime. Ces derniers reçoivent à leur tour des coups de couteau, à la clavicule et près de l’œil. Les agresseurs ne seront pas rattrapés.

Ce lundi, les auditions des témoins, présents à la soirée, se sont poursuivies. L'autopsie pratiquée sur le corps de la victime confirme que le décès est dû à un coup de couteau reçu dans l'abdomen.