Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Coup de filet anti-drogue dans le quartier de Montreynaud à Saint-Etienne, sept personnes sous les verrous

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

Après six mois d'enquête, les policiers stéphanois et lyonnais ont démantelé, le 17 septembre dernier, l'un des plus gros réseaux de trafic de drogue du quartier de Montreynaud, à Saint-Etienne. Ils ont saisi près de quarante kilos de drogue et 130.000 euros. Sept personnes sont en prison.

Après six mois d'enquête, les policiers stéphanois et lyonnais ont saisi près de quarante kilos de drogue et 130.000 euros en liquide Auteur : Source : GIR (Groupement Interministériel de recherche) de Lyon
Après six mois d'enquête, les policiers stéphanois et lyonnais ont saisi près de quarante kilos de drogue et 130.000 euros en liquide Auteur : Source : GIR (Groupement Interministériel de recherche) de Lyon - Source : Gir de Lyon

Saint-Étienne, France

C'est l'un des plus gros réseaux de trafic de drogue du quartier stéphanois de Montreynaud qui vient de tomber. Tout est parti d'une arrestation, le 12 mars dernier. Ce jour-là, la BAC, la brigade anti-criminalité patrouille dans le quartier et tombe sur un jeune homme qui prend la fuite à la vue des policiers. Il tente -sans succès- de se débarrasser d'un sac contenant cinq kilos de cannabis. 

A l'issue de sa garde-à-vue, le suspect est placé en détention provisoire. Ses parents, eux, sont mis en examen car, au fil de l'enquête, les policiers découvrent que la famille possède un coffre dans une banque. Le coffre en question abrite 60.000 euros. Une somme que le procureur de la République de Saint-Etienne, David Charmatz, juge "surprenante pour une famille vivant des minima sociaux".  

Des ramifications jusqu'à Villeurbanne

L'ampleur de la somme laisse soupçonner un vaste trafic. Six policiers de l’unité de lutte contre les stupéfiants et l’économie souterraine de la sécurité Départementale Loire vont donc tenter de tirer le fil de la pelote. En l'espace de six mois, avec l'aide des policiers du Gir de Lyon (Groupement interministériel de recherche), ils identifient tous les membres du réseau : fournisseurs, revendeurs, nourrices, acheteurs. 

Trois frères à la tête du réseau

Les têtes pensantes sont trois frères qui vivent à Montreynaud. Ce sont les cousins du premier suspect interpellé en mars. Les trafiquants stéphanois s'approvisionnent dans le quartier des Buers, à Villeurbanne.  

Arrive le jour de l'interpellation : le 17 septembre dernier, au petit matin, 85 policiers, gendarmes et douaniers sont mobilisés à Saint-Etienne et Villeurbanne. Ils mènent une vingtaine de perquisitions qui vont leur permettre de saisir 20 kilos de résine de cannabis, 12 kilos d'herbe de cannabis mais aussi 1,5 kilo de cocaïne et 700 cachets d'ecstasy. Les enquêteurs découvrent également 66.000 euros et trois armes de poing ainsi qu'un pistolet-mitrailleur. Quatorze personnes sont interpellées et placées en garde-à-vue. Sept d'entre elles sont placées en détention provisoire. Parmi elles, cinq hommes récidivistes en matière de trafic de stupéfiants. 

Les enquêteurs ont saisi de la drogue, des armes et 66.000 euros en liquide au cours de leurs perquisitions du 17 septembre dernier à Saint-Etienne et Villeurbanne - Aucun(e)
Les enquêteurs ont saisi de la drogue, des armes et 66.000 euros en liquide au cours de leurs perquisitions du 17 septembre dernier à Saint-Etienne et Villeurbanne - Source : Gir de Lyon

En l'espace de six mois, les enquêteurs ont donc saisi près de 130.000 euros en liquide et quasiment quarante kilos de drogue dont la valeur à la revente est estimée à 400.000 euros. Les acheteurs venaient de l'agglomération stéphanoise et de la plaine du Forez jusqu'à Montreynaud pour s'approvisionner.

Choix de la station

France Bleu