Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : 78 départements en vigilance orange
Faits divers – Justice

Coups de feu mortels à Loreto-di-Casinca

-
Par , France Bleu RCFM

Plusieurs coups de feu ont éclaté dans la nuit de samedi 5 août à dimanche 6 août dans la commune de Loreto-di-Casinca, faisant un mort et un blessé grave, au sortir de la fête du village.

Un mort et un blessé grave après des coups de feu dans la nuit à Loreto-Di-Casinca
Un mort et un blessé grave après des coups de feu dans la nuit à Loreto-Di-Casinca © Maxppp -

Loreto-Di-Casinca, France

Selon les premiers éléments de l'enquête, les deux hommes venaient d'assister à la fête organisée dans un bar du village après un baptême en compagnie de 200 à 300 personnes. Ils semblaient isolés lorsque vers 2h30 du matin ils sont tombés sous les balles d'un ou plusieurs tireurs. De multiples coups de feu ont été tirés.

Les pompiers appelés sur place ont constaté que la victime, Jean-Charles Albertini, était déjà en arrêt cardiorespiratoire. Âgé de 55 ans, il est décédé peu après leur arrivée.

À ses côtés, Alban Baldassari, son gendre, a été atteint par 5 balles au thorax, à l'abdomen et aux jambes. Il a été immédiatement transporté à l'hôpital de Falcunaghja.

À présent, les enquêteurs de la section de recherche de la gendarmerie de Haute-Corse comptent sur son témoignage pour expliquer les faits puisqu'à l'heure actuelle aucun témoin ne se serait manifesté. Ils cherchent notamment à vérifier si cet homicide pourrait avoir un lien avec la série de meurtres commis ces dernières années dans la plaine orientale.

Jean-Charles Albertini était gérant d'une charcuterie à Loretu di Casinca et n'avait pas d'antécédents judiciaires.