Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Cour d'assises de l'Allier : un trentenaire jugé pour le meurtre d'une jeune femme à Vichy en 2017

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

La jeune femme avait été retrouvée morte dans un appartement de la rue de l'Imprimerie le 27 juin 2017. Ce jour-là, un homme, ivre mort, avait accueilli les policiers au pied de l'immeuble. Ce marginal de 35 ans encourt trente ans de prison. Verdict attendu mardi soir.

La cour d'assises de Moulins se penche sur ce dossier pendant deux jours
La cour d'assises de Moulins se penche sur ce dossier pendant deux jours © AFP - Philippe Huguen

Moulins, France

Ce lundi matin, devant la cour d'assises de l'Allier Moulins, un homme de 35 ans est jugé pour le meurtre d'une jeune femme le 27 juin 2017. Ce jour-là, peu après 17 heures, les policiers interviennent rue de l'imprimerie. Ils sont accueillis par ce trentenaire, complètement éméché. Quelques minutes plus tard, au premier étage de l'immeuble, ils découvrent la présence d'une femme allongée au sol, présentant une plaie saignante au niveau du bas ventre.

Les fonctionnaires interpellent alors Mitchel V., il présente un taux d'alcoolémie de 2, 2g/L de sang. D'autres blessures sont constatées sur le corps de la victime qui est déclarée morte à 18 heures. Les expertises montrent qu'elle aussi était fortement imprégnée par l'alcool 2,66g/L  de sang.

"Un drame de la misère sociale"

Lors de l'instruction, le mis en cause affirme que la victime s'est elle-même blessée au bas ventre avec des ciseaux après une dispute avec ce dernier. Puisqu'il l'a bâillonnée pour ne pas qu'elle alerte les voisins.
Il reviendra que très récemment sur ces déclarations, reconnaissant une partie des faits selon son avocat.
"C'est un drame de la misère sociale, avec des gens emplis de désespoir" présente le bâtonnier Jean-Louis Deschamps.

En effet, la victime, placée sous curatelle depuis 2012, fréquentait régulièrement des marginaux. L'alcool était fortement présent dans sa vie, également dans celle de l'accusé. Un expert psychiatre relèvera "sa dangerosité psychiatrique", décuplée par l'alcool. 

Le procès s'est ouvert à 9 heures ce lundi. Le verdict est attendu mardi soir. L'accusé encourt 30 ans de réclusion criminelle.