Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Cour d'assises du Loiret : le procès du prêtre parisien est renvoyé

-
Par , France Bleu Orléans

Accusé de viol et agression sexuelle sur personne vulnérable, un prêtre parisien, qui clame son innocence, devait être jugé cette semaine devant la Cour d'assises du Loiret. Mais le procès a été renvoyé, en raison de l'hospitalisation de sa victime présumée.

Les débats ont eut lieu à huis clos ce lundi matin et n'ont duré qu'une heure
Les débats ont eut lieu à huis clos ce lundi matin et n'ont duré qu'une heure © Radio France - Christophe Dupuy

Orléans, France

Les débats à huis-clos n'auront duré qu'une heure, ce lundi matin devant la Cour d'assises du Loiret : le procès de Fabrice V. a été reporté. Ce prêtre parisien âgé de 52 ans est accusé de viol et agression sur personne vulnérable, des faits qu'il conteste totalement. Sébastien, sa victime présumée, âgé de 48 ans, est handicapé, à la fois sourd et déficient intellectuel : il n'était pas à l'audience aujourd'hui, en raison d'une hospitalisation. L'avocat du prêtre a demandé et obtenu le renvoi du procès.

L'impossible confrontation entre le prêtre et sa victime présumée

Dans cette affaire tout à fait atypique, il n'y a jamais eu de confrontation entre l'accusé et Sébastien, ni pendant l'enquête, ni au cours de l'instruction. Cela s'explique par l'état de santé très précaire de Sébastien, qui souffre de plusieurs pathologies : c'est en raison de problèmes rénaux qu'il a été hospitalisé le 6 novembre dernier. Dans ces conditions, le procès pouvait-il se tenir ? "C'est compliqué de ne pas l'entendre, explique Me Paul-Albert Iweins, l'avocat du prêtre, car, dans ce dossier, son témoignage est le seul élément réellement à charge. A titre personnel, je n'ai jamais vu la personne qui accuse mon client, c'est tout de même problématique !"

Un procès en 2020, voire 2021 ?

L'avocate générale s'est opposée à cette demande de renvoi, car rien n'indique que l'état de santé de Sébastien s'améliore dans les prochains mois. Mais la Cour d'assises a donné raison à la défense et préféré renvoyer l'affaire. "La famille de Sébastien est catastrophée par ce report", réagit Me Valérie Viala, qui craint que l'annonce de ce renvoi ne dégrade un peu plus la santé de son client "qui espérait ce procès".

Aucune date n'est encore fixée pour la tenue de ce procès. Mais compte tenu de l'encombrement des dossiers devant la cour d'assises du Loiret, il n'est pas certain que cette affaire puisse être jugée en 2020 : il faudra peut-être attendre 2021.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu