Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Cour d’Assises du Tarn : l’assassin présumé de la boulangère reconnait la préméditation

-
Par , France Bleu Occitanie

Début du procès du meurtre de la boulangère de Carmaux qui avait ému le Tarn lors de l’été 2016. Une épreuve pour les deux fils de la victime qui ont vu l’accusé avoué avoir prémédité son geste pour la première fois.

Deux jours de procès d'assises pour le meurtre de la boulangère.
Deux jours de procès d'assises pour le meurtre de la boulangère. © Radio France - SM

Ce mercredi s’est ouvert le procès du meurtrier présumé de Maryline Blondeau. Cette femme de 53 ans avait été retrouvée tuée de neuf coups de couteau dans un hangar près de la boulangerie où elle travaillait le 23 juillet 2016 à Carmaux.

Un homme de 55 ans, qui a été pendant quelques mois le compagnon de la victime, est jugé pour assassinat pendant deux jours à la Cour d’Assises du Tarn. En ouverture de l’adience, pour la première fois l'accusé a reconnu avoir prémédité son geste. Le couple venait de se séparer. Et l'accusé est allé voir Maryline avec un sac poubelle, des affaires de rechanges et un couteau. Une première victoire pour l'avocat des parties-civiles ( les deux fils de la victime âgés de 21 et 24 ans ) Maître Michel Albarède. "C'est bien d'entendre l'accusé reconnaître enfin la préméditation. Jusqu'ici c'était flou, il parlait d'amour passionnel et colérique. On ne donne pas par hasard neuf coups de couteaux. C'est un assassinat horrible. On séduit et ensuite la femme devient sa chose. C'est une chronique d'une mort annoncée." 

Réclusion criminelle à perpétuité

Sébastien Delorge est l'avocat de l'accusé. Maintenant que son client a reconnu la préméditation, il va se battre pour tenter d'éviter une peine de réclusion criminelle à perpétuité. " La réclusion criminelle a perpétuité c'est ne pas s'estimer en mesure de faire revenir la personne qui l'a commis dans la société. Il y a eu un premier échec. Et nous ce qu'on veut c'est éviter ce deuxième échec, cette _élimination de la société_.

"La description des coups de couteaux, c'est comme si mes enfants les prenaient." 

Thierry a été le compagnon de Maryline pendant plus de 20 ans. Et évidemment, ce procès est une souffrance pour lui mais aussi pour ses deux fils qui craignaient ce moment depuis 3 ans. " La première heure, je sentais mes enfants très tendus. Pendant trois ans, on vit comme on peut. Et là maintenant, on revit tous les faits et c'est très difficile. La description des coups de couteaux, c'est comme si mes enfants les prenaient. C'était leur maman." 

Thierry, le père des deux enfants de Marilyn

Thierry et ses deux fils au premier rang.
Thierry et ses deux fils au premier rang. © Radio France - SM
Choix de la station

À venir dansDanssecondess