Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Cour d'assises à Pau : 15 ans de réclusion pour Lahouari Mestari

-
Par , France Bleu Béarn Bigorre
Pau, France

La cour d'assises des Pyrénées-Atlantiques a condamné Lahouari Mestari à 15 ans de réclusion criminelle. Il a été condamné pour tentative de meurtre. Son intention était bien de tuer selon les jurés.

Le banc des Jurés
Le banc des Jurés © Radio France - Daniel Corsand

Le verdict de la cour d'assises des Pyrénées-Atlantiques est tombé : 15 ans de réclusion criminelle à l'encontre de Lahouari Mestari. Il reconnu coupable de tentative de meurtre sur Karim Ben Otmane. Le 12 Mai 2014 il a roué de coups son compagnon de soirée, le laissant inanimé devant la discothèque l'Esprit, place du Foirail à Pau. La victime garde de graves séquelles de cette agression.

L'intention de tuer au centre des débats

La peine prononcée est lourde parce que les jurés ont considéré que Mestari avait l'intention de tuer ce soir là. Ils ont considéré que dans ce déchainement de violence, il y a la volonté de tuer.

Karim Ben Otmane a été laissé pour mort —  Maitre Thierry Sagardoytho, l'avocat de  la victime

Pour Me Sagardoytho, l'avocat de Karim, Mestari voulait tuer

L'alcool pour expliquer

Durant les trois jours d'audience, les avocats de Mestari ont plaidé que l'intention de leur client n'était pas de tuer. Mais ce procès a été marqué par la violence des faits. Les images de la victimes, gisant dans une mare de sang ont sans doute marqué les jurés. Il y a eu aussi la douleur et le désarroi de la victime qui s'est exprimée au deuxième jour du procès. Et puis Lahouari Mestari n'a pas su expliquer ce qui lui est passé par la tête ce soir de beuverie. 

Est ce que avec 2,45 g d'alcool dans le sang on est parfaitement lucide ? — Maitre Pierre Blazy, l'avocat de Mestari.

Pour l'avocat de Mestari, Me Blazy, l'alcool explique la violence

Lahouari Mestari a dix jours pour faire appel. Son avocat va tenter de le convaincre de demander un deuxième procès .

Choix de la station

À venir dansDanssecondess