Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Coureur décédé au marathon de Toulouse : un médecin explique comment il délivre les certificats médicaux

-
Par , France Bleu Occitanie

Un médecin généraliste toulousain explique la prudence dont il fait preuve pour délivrer des certificats médicaux d'aptitude aux marathons. Un jeune homme d'une vingtaine d'années, qui courait le marathon de Toulouse ce dimanche, a été victime d'un malaise cardiaque qui lui a été fatal.

Médecin généraliste (illustration)
Médecin généraliste (illustration) © Maxppp - Lionel VADAM

Toulouse, France

Un médecin généraliste toulousain réagit ce lundi matin au drame survenu dimanche lors du marathon de Toulouse. Un jeune d'une vingtaine d'années, qui courait le semi-marathon (21 km), a été victime d'un malaise cardiaque en centre-ville. 

"Je ne signe pas seul les certificats médicaux pour le marathon" — Yvan Macheto

La victime avait un certificat médical pour réaliser ce semi-marathon assure Daniel Rousseau, le président du comité d'athlétisme de Haute-Garonne qui co-organise l’événement toulousain. Sur France Bleu Occitanie, Yvan Macheto, généraliste à Toulouse et membre de l'Union des représentants des professionnels de santé en Occitanie, explique comment lui délivre ces certificats.

"Je m'entoure d'une consultation de cardiologie de première intention" — Yvan Macheto

Le généraliste toulousain explique ne jamais délivrer ce genre de certificat seul  : "Je m'entoure d'une consultation de cardiologie de première intention qui permet d'évacuer des risques [...] des risques faciles à voir sur un électrocardiogramme". Yves Macheto assure qu'un généraliste seul " n'a pas le droit de signer un certificat médical pour le marathon de 42 kilomètres". 

La prudence est de mise dans cette affaire. Nous ne savons absolument pas dans quelles conditions a été délivré le certificat du coureur décédé lors du marathon de Toulouse.

Le même drame dans le Gers

Un autre sportif est décédé ce dimanche dans notre région. Le maire de la commune de Barran dans le Gers, âgé de 63 ans, a été victime d'un arrêt cardiaque lors du trail d'Aubiet en fin de matinée.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu