Faits divers – Justice

Courtillers : l'assassin présumé libéré après une erreur de courrier

Par Géraldine Houdayer, France Bleu Maine dimanche 27 juillet 2014 à 21:43 Mis à jour le lundi 28 juillet 2014 à 9:10

Une voiture de gendarmerie
Une voiture de gendarmerie © Maxppp

L'auteur présumé du double assassinat de Courtillers, près de Sablé-sur-Sarthe il y a deux ans, vient d'être remis en liberté pour vice de forme. La soeur de l'une des victimes s'inquiète.

Antonio Fernandes, soupçonné du double assassinat de Courtillers il y a deux ans, vient d'être remis en liberté pour vice de procédure. Il y a deux ans, le 7 juillet 2012, il aurait abattu son ex-femme et la tante de celle-ci à coups de fusil de chasse, avant de retourner l'arme contre lui. Il a survécu, mais grièvement blessé, il garde des séquelles importantes. Mis en examen pour assassinat, il était détenu à l'hôpital pénitentiaire de Fresnes depuis deux ans. Mais depuis vendredi, il n'est plus derrière les barreaux.

Une erreur de destinataire

Son tout nouvel avocat n'a pas reçu le courrier de convocation à l'audience qui devait statuer sur la prolongation de sa détention provisoire. La lettre a été envoyée chez l'ancien conseil du détenu. Il y a donc vice de procédure.  Antonio Fernandes a interdiction de mettre les pieds en Sarthe et est placé sous contrôle judicaire scrict dans un hôtel.

Christelle, la soeur de la victime, s'inquiète de cette libération

Mais Christelle, la soeur de Laurence, tuée il y a deux ans, est aujourd'hui inquiète.  C'est elle qui est devenue la tutrice des enfants de sa soeur après sa mort. L'aînée est désormais majeure et étudiante. Le plus jeune a 15 ans, il vit toujours chez Christelle.

Christelle, la soeur de la victime : "Pour moi, Il est capable de tout"

Ce lundi, elle a rendez-vous chez le procureur du Mans, qui va lui expliquer ce qui s'est passé. Mais Christelle ne comprend pas  qu'une erreur de lettre ait pu conduire à la libération de l'assassin présumé de sa soeur. Et s'inquiète pour les enfants. Elle craint que des éventuels complices tentent d'obtenir la garde du plus jeune fils de Martine.

Partager

<a target="_blank" href="#" class="load-media"
        data-asset-xtname="Extrait::Christelle,_la_soeur_de_Martine,_tuee_il_y_a_deux_ans,_ne_comprend_pas_cette_liberation::Christelle,_la_soeur_de_Martine,_tuee_il_y_a_deux_ans,_ne_comprend_pas_cette_liberation"
        data-player-mediaType="AOD"
        data-media-infos="{
    &quot;title&quot;: &quot;Christelle, la soeur de Martine, tuée il y a deux ans, ne comprend pas cette libération&quot;,
    &quot;authors&quot;: [],
    &quot;chapo&quot;: &quot;&quot;,
    &quot;visual&quot;: &quot;&quot;
}"
        data-player-media="{
        &quot;sources&quot;: [{
            &quot;name&quot;:&quot;Christelle, la soeur de Martine, tuée il y a deux ans, ne comprend pas cette libération&quot;,
            &quot;url&quot;:&quot;https://s3-eu-west-1.amazonaws.com/cruiser-production/static/bleu/sons/2014/07/s30/net-fbr72a-3959423d-78b0-4ba9-94e7-ac9f93ccce95.mp3&quot;
        }],
        &quot;export&quot;: &quot;https://www.francebleu.fr/player/export/reecouter/extrait?content=3959423d-78b0-4ba9-94e7-ac9f93ccce95&quot;,
        &quot;clipType&quot;: &quot;extraits&quot;,
        &quot;extract&quot;: {
            &quot;title&quot;: &quot;Christelle,_la_soeur_de_Martine,_tuee_il_y_a_deux_ans,_ne_comprend_pas_cette_liberation&quot;,
            &quot;id&quot;: &quot;3959423d-78b0-4ba9-94e7-ac9f93ccce95&quot;
        },
        &quot;mediaInfos&quot; : {
            &quot;extract&quot;: {
                &quot;title&quot;: &quot;Christelle,_la_soeur_de_Martine,_tuee_il_y_a_deux_ans,_ne_comprend_pas_cette_liberation&quot;,
                &quot;id&quot;: &quot;3959423d-78b0-4ba9-94e7-ac9f93ccce95&quot;
            },
            &quot;clipType&quot;: &quot;extraits&quot;
        },
        &quot;type&quot;: &quot;aod&quot;
    }"
        data-no-instant><span class="icon-play-cercle"></span><span class="icon-pause-cercle"></span><div class="player-remote-controls"><div class="time-container"><span class="time-total"></span></div></div></a><div class="middle-block"><input class="export-inline" data-value="&lt;iframe src=&amp;quot;https://www.francebleu.fr/player/export/reecouter/extrait?content=3959423d-78b0-4ba9-94e7-ac9f93ccce95&amp;quot;&gt;&lt;/iframe&gt;" value=""><div class="titre"><p>Christelle, la soeur de Martine, tuée il y a deux ans, ne comprend pas cette libération</p></div><div class="embed-player-bottom-right"><div class="social-share"><span class="social-share-icon"><a target="_blank"  href="//www.facebook.com/sharer.php?u=https://www.francebleu.fr/player/export/reecouter/extrait?content=3959423d-78b0-4ba9-94e7-ac9f93ccce95" data-share="Facebook" class="share" rel="nofollow" target="_blank"><span class="icon-facebook"></span></a><div class="export-copy">Copier</div><span class="icon-export"></span><span class="icon-croix"></span></span></div></div></div></div>

Christelle ne compte pas porter plainte contre la personne qui a commis cette erreur de destinataire sur la lettre. *"Je n'en n'ai pas les épaules, souffle-t-elle. Je vais continuer à vivre, en sachant qu'il est capable de tout.* " Ses proches vont manifester, ce lundi, à 14h, devant le tribunal du Mans.