Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coutances : deux Manchoises jugées pour avoir décroché le portrait d'Emmanuel Macron

-
Par , France Bleu Cotentin

Deux Manchoises sont jugées ce mardi 18 mai au tribunal de Coutances pour avoir en mars dernier décrocher le portrait d'Emmanuel Macron au sein de la mairie de La Haye Pesnel, près de Granville.

Les deux manchoises qui ont décroché le portrait d'Emmanuel Macron en mars 2020 doivent répondre de vol en réunion
Les deux manchoises qui ont décroché le portrait d'Emmanuel Macron en mars 2020 doivent répondre de vol en réunion © Radio France - Lucie THUILLET

L'action en mars 2020 avait été menée avec le groupe Extinction Rebellion pour dénoncer l'inaction de l'Etat face à l'urgence climatique. 150 portraits avaient alors été décrochés dans toute la France, et donc un à La Haye Pesnel, près de Granville. Les deux manchoises répondent à l'appel national de l'action non violente cop 21 : décrocher le portrait d'Emmanuel Macron pour dénoncer l'inaction du gouvernement face à l'urgence climatique. 150 portraits décrochés dans toute la France. Une action de désobéissance civile et non un vol se défendent les deux prévenues, qui disent leur inquiétude et dénoncent l'irresponsabilité du gouvernement qui, selon elles  face aux accords de paris comme de la convention citoyenne pour le climat ne tient pas ses engagements.

Etat de nécessité et liberté d'expression

Elles revendiquent cette action de désobéissance civile, face à l'urgence de la situation. Lucie Auvray, agricultrice à Hudimesnil, est l'une des deux prévenues. "  Le gouvernement ne prend pas les mesures qu'il faut et ne tient pas ses engagements par rapport aux Accords de Paris et de la convention citoyenne pour le climat. On va donc dire que dans une société qui sacrifie l'avenir de nos enfants, on a le droit de mener des actions de ce genre "

A la barre elles vont donc plaider l'état de nécessité et la liberté d'expression, et espèrent la relaxe. dans les autres procès du genre en France, des peines de 150 à 500 euros ont été prononcées mais aussi des relaxes. Le parquet a toujours fait appel. Trois affaires sont jugées en cassation. A Coutances, il s'agit du dernier procès en première instance en France pour ces affaires.

Les deux jeunes femmes sont convoquées à 10h au tribunal de Coutances. Elles ont appelé à la mobilisation devant le tribunal pour des actions de sensibilisation autour de la question environnementale

Les deux Manchoises devront répondre de vol en réunion. Elles risquent 5 ans de prison et 75.000 euros d'amende.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess