Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Couvre-feu: une centaine de policiers et gendarmes étaient mobilisés ce week-end dans les Pyrénées-Atlantiques

-
Par , France Bleu Béarn Bigorre

Malgré le beau temps et les températures printanières, pas question de se relâcher sur les mesures sanitaires. Les chiffres de l'épidémie sont encourageants dans le département mais le variant anglais menace toujours. Une centaine d'agents des forces de l'ordre étaient mobilisés ce week-end.

Le secrétaire général de la Préfecture, Eddie Bouttera, a assisté à des contrôles ce week-end à Pau auprès des policiers.
Le secrétaire général de la Préfecture, Eddie Bouttera, a assisté à des contrôles ce week-end à Pau auprès des policiers. © Radio France - Manon Claverie

Ne pas relâcher les efforts, même si la situation sanitaire s'est nettement améliorée dans le département. C'est le message que voulait faire passer la Préfecture des Pyrénées-Atlantiques ce week-end. Une centaine de policiers et gendarmes étaient mobilisés, après 18 heures, pour effectuer des contrôles du bon respect du couvre-feu. Comme à Oloron-Sainte-Marie ou à Pau, place de Verdun, où les policiers ont contrôlé plusieurs dizaines de voitures en présence du Secrétaire général de la Préfecture, Eddie Bouttera. 

Eddie Bouttera explique qu'il faut maintenir les efforts pour garder cette situation sanitaire favorable dans le département.

20 % des contaminations dues au variant anglais à Pau

"Nos résultats sont très très bons, on fait partie des 3 départements de France avec les plus faibles taux de positivité, la situation dans les hôpitaux est en train de se détendre très fortement. Je sais que les habitants des Pyrénées-Atlantiques ont déjà fait beaucoup d'effort mais il faut continuer pour garder ces bons résultats", a-t-il signalé.

Surtout que la menace du variant anglais plane toujours. "Il progresse fortement. Sur Pau, 20 % des contaminations sont dues à ce variant anglais. Donc il reste des incertitudes". 

Les soirées clandestines et restaurants ouverts dans le collimateur des forces de l'ordre

Les forces de l'ordre sont particulièrement vigilants au respect du couvre-feu en ces journées ensoleillées et douces. Mais globalement, les Béarnais respectent la règle. "Il n'y a pas beaucoup de circulation après 18 h. Ou alors ce sont des gens qui travaillent et ont une attestation de leur employeur", remarquait le commandant Capdevielle, chef d'état major de la DDSP (direction départementale de la sécurité publique). Malgré quelques dates inexactes ou des situations difficilement vérifiables - le planning de travail de certaines personnes contrôlées, par exemple - aucun PV n'a été dressé, place de Verdun. 

La police nationale procède à un contrôle d'attestation, place de Verdun à Pau.

D'après Eddie Bouttera les forces de l'ordre concentrent surtout leurs efforts sur d'éventuelles soirées clandestines ou des restaurants qui ouvriraient discrètement leurs portes alors qu'ils n'en ont pas le droit. "À ce jour, nous n'en avons pas trouvé", confie-t-il. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess