Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Covid-19 en Dordogne : les enseignants d'EPS obligés de faire cours dehors

-
Par , France Bleu Périgord

Depuis ce lundi, les cours de sport dans les collèges et lycées doivent se tenir en extérieur. À Excideuil, plusieurs enseignants déplorent cette mesure prise en urgence.

Benoit Bachellerie (à gauche) et Denis Vergé se sont habillés en randonneur de montagne pour interpeller les élèves et les parents sur la situation
Benoit Bachellerie (à gauche) et Denis Vergé se sont habillés en randonneur de montagne pour interpeller les élèves et les parents sur la situation © Radio France - Théo Caubel

Les profs d'Education Physique et Sportive sont en colère. Avec le nouveau protocole sanitaire dans les établissements scolaires, ils se retrouvent dehors. Interdiction de faire cours dans les installations sportives couvertes depuis ce lundi. L'objectif est d'éviter au maximum le risque de contamination alors que les élèves peuvent enlever leur masque lors de ces séances.  

Tous les cours de sport en extérieur

Mais certains enseignants s'interrogent sur cette mesure et déplorent une décision prise en urgence. C'est notamment le cas à la cité scolaire d'Excideuil en Dordogne. "Je faisais des cours en ce moment de gymnastique et d'escalade. Je pense qu'on va reprendre des activités d’athlétisme comme en début d'année. Sauf que s'il fait -5°C ou s'il pleut des cordes, c'est totalement inenvisageable" déplore Denis Vergé, professeur d'EPS et secrétaire départemental du syndicat SNEP-FSU.

En signe de contestation, avec plusieurs autres collègues enseignants d'EPS ils ont revêtu des tenues de ski ou de randonneur de montagne dans le but d'interpeller élèves et parents sur la situation. Des tracts ont aussi été distribués. 

Le sentiment d'un programme au rabais 

Le gymnase de la cité scolaire d'Excideuil reste vide depuis ce lundi avec le nouveau protocole sanitaire
Le gymnase de la cité scolaire d'Excideuil reste vide depuis ce lundi avec le nouveau protocole sanitaire © Radio France - Théo Caubel

Car au-delà de devoir revoir leur programme en urgence, ils ont le sentiment que leur travail n'est pas essentiel. "Il y en a marre de ces adaptations. Nous avions des objectifs, des évaluations, etc. C'est comme si le ministère de l'Education nous disait ce n'est pas important, le temps que vous vous adaptez", ajoute-t-il.

Il s'estime néanmoins chanceux. Son établissement bénéficie de nombreuses infrastructures en extérieur pour pouvoir travailler. Ce qui loin d'être le cas en ville fait-il remarquer.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess