Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Avoir 20 ans en 2021

"Mes années de fac" : en Dordogne, Emma, 20 ans, soutient sur Instagram les étudiants déprimés

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Périgord, France Bleu

Emma, 20 ans, est étudiante en droit. Face à la détresse de certains étudiants en pleine crise sanitaire, elle leur donne des conseils sur Instagram pour qu'ils ne baissent pas les bras. France Bleu propose une une journée spéciale ce mercredi 20 janvier autour de la jeunesse : "20 ans en 2021".

Emma soutient les étudiants déprimés sur Instagram
Emma soutient les étudiants déprimés sur Instagram © Maxppp - PH VACHER

Ce début d'année 2021 est très compliqué pour une grande majorité d'étudiants, obligés de suivre les cours à distance à cause de la pandémie de coronavirus. Cette situation plonge certains dans une profonde solitude et dans une détresse psychologique. Pour les soutenir et tenter de leur redonner le sourire et l'envie d'apprendre, une jeune étudiante du Périgord, les soutient via son compte Instagram.

"Certains m'ont confié avoir envie d'abandonner"

Il y a deux ans, Emma a créé un compte Instagram sous le pseudo "Mes années de fac". Au départ, pour partager ses conseils notamment sur l'organisation des révisions. Mais depuis peu, elle encourage les étudiants qui sont sur le point de tout stopper. "Il y a une semaine, j'ai réalisé un petit sondage pour savoir comment leur journée s'était passée. J'ai eu un nombre affolant de réponses négatives. Je me suis permis de leur demander pourquoi ils ne se sentaient pas bien. Les mêmes choses reviennent : les cours à distance sont fatigants, une démotivation, certains m'ont même confié avoir envie d'abandonner", explique la jeune femme. Elle discute notamment avec de nouveaux étudiants, des premières années, "qui ne supportent pas ces enseignements à distance et qui se sentent délaissés par les facultés et par le gouvernement". 

Le témoignage d'Emma

Emma, 20 ans, est étudiante en droit. Face à la détresse de certains étudiants en pleine crise sanitaire, elle leur donne des conseils sur Instagram pour ne pas qu'ils baissent les bras.
Emma, 20 ans, est étudiante en droit. Face à la détresse de certains étudiants en pleine crise sanitaire, elle leur donne des conseils sur Instagram pour ne pas qu'ils baissent les bras. © Radio France - Capture d'écran Instagram

Comment trouver les mots ?

Pour Emma, étudiante en troisième année de droit judiciaire de 20 ans, la situation est moins compliquée que la plupart des étudiants. Elle a la chance de vivre chez ses parents : "Je vis assez bien cette période mais j'essaye de leur dire que je crois en eux, qu'ils peuvent y arriver. Je leur apporte le soutien qu'ils n'ont pas, seul chez eux, et des paroles réconfortantes."

Depuis la rentrée le 4 janvier, une partie des étudiants, les plus précaires ou encore les décrocheurs, est autorisée à suivre à nouveau des cours à la fac dans des conditions sanitaires strictes.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess