Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Covid-19 en Normandie : le variant "anglais" représente désormais la majorité des cas positifs

Ce mardi 2 mars, l'Agence régionale de santé (ARS) de Normandie a fait le point sur la situation épidémique dans la région. Le taux d'incidence remonte, à 171 cas pour 100.000 habitants. Le variant détecté en Angleterre représente désormais la majorité des cas positifs.

Un échantillon d'un test positif à une souche variante du coronavirus
Un échantillon d'un test positif à une souche variante du coronavirus © Maxppp - Hervé KIELWASSER

Détecté dans 58,8% des cas positifs recensés en Normandie la semaine dernière, le variant du coronavirus "VUI 202012/01" apparu pour la première fois en Angleterre, réputé plus contagieux, s'est installé et continue de se propager, rapporte l'Agence régionale de santé (ARS) de la région dans son bilan hebdomadaire, dévoilé mardi 2 mars. Le taux d'incidence augmente lui aussi, tandis que la tension des services de réanimation connait une légère baisse.

2.087 cas de variants en une semaine

Le variant détecté en Angleterre concernait 44% des cas la semaine dernière. En sept jours, cette mutation du coronavirus Sars-Cov-2 a progressé de 14 points dans les RT-PCR de criblages réalisées sur les cas positifs normands.

Les autorités sanitaires ont aussi détecté le variant "sud-africain", dans les 2.087 cas positifs à la Covid-19 recensés la semaine dernière, à hauteur de 5,9%.

La Covid-19 très présente dans l'Eure, l'Orne et la Seine-Maritime

Ces variants sont réputés contagieux. Leur présence croissante pourrait expliquer la remontée du taux d'incidence régional : 171,8 cas de Covid-19 pour 100.000 habitants, contre 150,7 le 22 février.

Le tableau récapitulatif des derniers chiffres de l'ARS de Normandie à propos de l'épidémie de Covid-19 dans la région / Aucun(e)
Le tableau récapitulatif des derniers chiffres de l'ARS de Normandie à propos de l'épidémie de Covid-19 dans la région / Aucun(e) - ARS de Normandie

"La tendance est particulièrement marquée dans les départements de l'Eure, l'Orne et de la Seine-Maritime qui enregistrent une augmentation comprise entre 30 et 45 points sur la même période", remarque l'ARS de Normandie.

1.221 personnes étaient hospitalisées dimanche 28 février, soit 28 malades de moins que la semaine précédente. Mais "la tension hospitalière est toujours à un niveau élevé" dans les hôpitaux normands, souligne l'ARS. 

105.493 personnes ont reçu les deux doses de vaccin

La campagne de vaccination se poursuit en Normandie ajoute l'autorité de santé régionale, 105.493 personnes ont reçu une seconde injection dans la région au lundi 1er mars. 173 720 personnes ont reçu une première injection à cette date, soit 5,3% des Normands. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess