Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Covid 19 : l'établissement de Porticcio, l'Alta Rocca Bar, répond aux accusations

-
Par , France Bleu RCFM

Mis en cause pour avoir organisé une soirée non autorisée, au cours de laquelle une personne aurait été contaminée, l'établissement s'interroge sur le "traitement de faveur" qui lui serait réservé. "Nous déplorons ce comportement qui ne vise qu'à s'en prendre aux Corses qui travaillent".

Sensible augmentation également en Corse aussi du nombre de personnes dépistées positives au coronavirus
Sensible augmentation également en Corse aussi du nombre de personnes dépistées positives au coronavirus © Maxppp - Illustration

Dans un communiqué publié sur Facebook, l'Alta Rocca Bar s'explique... et accuse. "C'est à notre connaissance la première fois qu'un établissement est stigmatisé de la sorte", écrivent ses gérants. "Sur les 500 cas positifs depuis le mois de juin, les autorités n'ont jamais communiqué sur les endroits et établissements qu'ils avaient fréquentés Pourquoi ne citer que l'Alta Rocca ? (...) Traitement de faveur, erreur de communication, incompétence, volonté de nuire ?". 

L'établissement a été contrôlé plus de 43 fois en 15 jours par les gendarmes, et nous n'avons jamais eu de remarques sur l'organisation de nos soirées (bien au contraire)

Le communiqué de l'Alta Rocca publié sur Facebook
Le communiqué de l'Alta Rocca publié sur Facebook - capture d'écran

Ce communiqué fait suite à une communication de la préfecture de Corse-du-Sud qui met en cause  la responsabilité de l'établissement dans l'organisation d'une soirée le 19 août, une soirée qui avait été interdite. 

Cette interdiction était motivée par le fait que l'affluence exceptionnelle attendue à cet événement festif ne permettait pas à l'organisateur de faire respecter les gestes barrières 

Le communiqué de la préfecture de Corse-du-Sud
Le communiqué de la préfecture de Corse-du-Sud - capture d'écran

Si le nom de l'établissement, comme l'indiquent ses gérants, n'est effectivement pas mentionné par la préfecture, il est en revanche par l'Agence Régionale de Santé afin d'inviter tous les participants à ladite soirée à se faire tester. 

Le communiqué de l'ARS
Le communiqué de l'ARS - capture d'écran
Choix de la station

À venir dansDanssecondess