Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Covid 19 : le cluster à l'Hôtel de Police de Rouen s'étend à d'autres commissariats de la métropole

Mardi 23 mars, le syndicat Unité SGP Police FO annonçait sur France Bleu Normandie l'existence d'un cluster au sein de l'Hôtel de Police à Rouen. On compte désormais une trentaine de fonctionnaires positifs au Covid 19. Et les contaminations s'étendent à d'autres commissariats de l'agglomération.

Un cluster est apparu au sein de l'Hôtel de Police à Rouen (photo d'illustration)
Un cluster est apparu au sein de l'Hôtel de Police à Rouen (photo d'illustration) © Radio France - Nelly Assénat

Vendredi 19 mars, les policiers rouennais comptaient dans leurs rangs deux cas de Covid 19. Une semaine plus tard, ils sont plus de 30 à être contaminés dans toute la métropole. Et un syndicaliste maison de préciser : "Ça augmente de demi-journée en demi-journée". Preuve, s'il en était encore besoin, de la virulence du variant britannique. Et désormais, l'hôtel de police de Rouen n'est plus le seul touché. Il y a quatre agents contaminés au commissariat de Grand-Quevilly et on compte également des cas de Covid à Sotteville-lès-Rouen et Elbeuf

Les policiers sont au contact de la population, ce qui favorise l'émergence d'un foyer épidémique. Mais - comme dans les hôpitaux - certains cas contacts, même à risques, viennent travailler. C'est la médecine de prévention, au sein de la Police nationale, qui décide au cas par cas. Certes, une trentaine de contaminations sur 900 agents, le chiffre peut paraître faible mais, comme dit le même syndicaliste, "à la vitesse où se propage le virus, c'est inquiétant". Surtout que le cluster est apparu au sein de la Sûreté départementale, chez des agents qui travaillent sur le terrain.

Les syndicats de police demandent à bénéficier rapidement du vaccin 

La direction a d'ores et déjà pris des mesures au commissariat de Rouen. Désormais, c'est une seule personne dans l'ascenseur, plus de pause café à l'intérieur des bâtiments et regroupements interdits pour déjeuner. Mais les syndicats aimeraient aussi que soient encore plus privilégiées les pré-plaintes en ligne, pour éviter trop de brassages à l'Hôtel de Police.  Ils réclament également que les policiers soient vaccinés en priorité, comme les enseignants. Sur ce point, ils semblent avoir été entendus. Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, a déclaré cette semaine que les fonctionnaires de police pourraient bénéficier fin avril de la vaccination contre le Covid 19. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess