Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Covid-19 : les agriculteurs franciliens assurent faire "plus de vente directe" depuis un an

-
Par , France Bleu Paris

Alors qu'aurait dû s'ouvrir, ce samedi, le salon de l'agriculture à Paris, qu'a changé la pandémie dans le quotidien des agriculteurs franciliens ? Pour l'un des portes-parole du collectif Ici la Terre, elle n'a pas terni le lien entre éleveurs et consommateurs. Au contraire.

Image d'illustration.
Image d'illustration. © Maxppp - Christian Watier

D'ordinaire, à cette période de l'année, il y a de l'effervescence porte de Versailles, à Paris. Mais cette année, Covid-19 oblige, le salon de l'agriculture est annulé. Il aurait dû s'ouvrir, ce samedi. Pour Jérôme Regnault, agriculteur à Plaisir, dans les Yvelines, "c'est un coup dur pour la profession et pour les Français également." 

Invité de France Bleu Paris, vendredi 26 février, celui qui est aussi membre du collectif Ici la Terre estime que cela aurait permis, une fois de plus, "de montrer toute la diversité de la richesse de l'agriculture française et c'est l'endroit où l'ensemble des visiteurs se sentent un peu eux-mêmes agriculteurs et peuvent se passionner parce qui est notre quotidien."

On aime s'approprier l'agriculteur, connaître la personne et se rassurer de la sincérité des produits qu'il propose

Pour compenser l'annulation du salon, plusieurs éleveurs d’Île-de-France vont ouvrir les portes de leurs fermes au public ce week-end, pour montrer ce qu'est le quotidien d'un agriculteur aujourd'hui. Est-il différent avec le Covid ? Pas tant que ça pour Jérôme Regnault. "Nous avons été épargnés dans notre manière de travailler parce qu'étant à l'extérieur et sur nos propres exploitations, on a toujours eu les dérogations pour pouvoir travailler. Et du coup, les gens sont venus directement à la ferme pour chercher des produits locaux." 

L'agriculteur des Yvelines estime qu'il y a eu "plus de vente directe", depuis le premier confinement. "Jusque-là, on avait dans le discours des consommateurs, cette envie de manger local mais souvent le porte-monnaie, au moment de faire leurs courses, leur rappelait des difficultés économiques qu'on peut tous avoir. Mais là, on aime s'approprier l'agriculteur, connaître la personne et se rassurer de la sincérité des produits qu'il propose", explique-t-il. 

Un numéro vert pour faire la relation entre agriculteurs et consommateurs

Pour tenter de garder ce lien entre consommateurs et producteurs, le collectif Ici la Terre a lancé une nouvelle initative "Un agriculteur dans votre répertoire téléphonique". "On avait constaté, et c'est pour ça qu'on a créé ce collectif en 2019, qu'il y avait une vraie méfiance envers l'agriculture française mais une vraie confiance envers l'agriculteur. Donc, c'est ce tissu là qu'on a souhaité faire fonctionner pour permettre, via notre numéro vert, aux consommateurs d'appeler directement les agriculteurs. Ça peut être sur une question d'actualité, le bien-être animal, les produits de protection des cultures", conclut Jérôme Regnault. 

Le numéro vert 0 805 382 382, créé à l'origine pour permettre aux éleveurs de discuter avec d'autres professionnels de leurs difficultés, de leur quotidien ou de leur solution, est donc ouvert à tout le monde. Les appels sont possibles du lundi au samedi de 10h à 18h.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess