Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Covid 19 : les bars du littoral d'Ille-et-Vilaine fermeront à 23h à partir de mercredi 21 octobre

-
Par , France Bleu Armorique

Les bars et les restaurants de Saint-Briac, Saint-Lunaire, Dinard, Saint-Malo et Cancale fermeront à 23h à partir de mercredi 21 octobre. Une décision prise par la sous-préfecture de Saint-Malo en concertation avec les professionnels du secteur en raison de la dégradation de la situation sanitaire.

A Saint-Malo comme sur tout le littoral d'Ille-et-Vilaine, les bars fermeront à 23h dès mercredi 21 octobre
A Saint-Malo comme sur tout le littoral d'Ille-et-Vilaine, les bars fermeront à 23h dès mercredi 21 octobre © Radio France - Laetitia Cherbonnel

Toutes les communes du littoral brétilien sont concernées par cette fermeture anticipée à 23 heures. Cet arrêté prend effet mercredi 21 octobre et concerne tous les établissements qui disposent d'une licence III et IV de Saint-Briac à Cancale pendant la totalité des vacances scolaires. Pour Vincent Lagoguey, le sous-préfet de Saint-Malo, il s'agit d'une mesure préventive dans un secteur géographique où le brassage de population sera fort jusqu'à la fin du mois.

Depuis le weekend dernier, le port du masque est déjà obligatoire dans cette zone. La réduction de l’amplitude horaire des bars a pour objectif "de tenter collectivement de maîtriser la situation et d'enrayer la dégradation". 

Les statistiques locales ne sont pas bonnes 

La semaine dernière, le taux d'incidence était de 123 cas pour 100.000 habitants sur Saint-Malo agglomération soit un taux de positivité de 9%. Pour la communauté de communes de Côte d’Émeraude, la positivité grimpait à 10%. Parallèlement, le sous-préfet rappelle que "les capacités de l’hôpital de Saint-Malo sont déjà en partie préemptées. Quatre lits de réanimation sont occupés par des cas Covid".

En concertation avec  les élus locaux et l'Umih Émeraude 

C'est un signal clair sur le fait que "collectivement il faut maîtriser les déplacements et en même temps autoriser un minimum de vie sociale dans un contexte de vacances" martèle Vincent Lagoguey. On observe un effet de latence de trois semaines entre la mesure administrative et ses effets. "Il faut contrôler les brassages pendant les vacances scolaires si on veut éviter une situation encore plus dégradée quand les touristes seront repartis début novembre", conclut le sous-préfet de Saint-Malo. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess