Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Football : les supporters du Mans FC très remontés après la participation de joueurs à une fête clandestine

-
Par , France Bleu Maine, France Bleu

Au moins trois joueurs du Mans FC ont participé à une fête avec une cinquantaine de participants, sans gestes barrières, samedi 27 mars, juste après avoir perdu sa rencontre contre Laval. Une attitude que déplorent certains supporters.

Logos lors du match de ligue 2 Le Mans FC - Sochaux le 30 août 2019 au MMarena
Logos lors du match de ligue 2 Le Mans FC - Sochaux le 30 août 2019 au MMarena © Radio France - Alexandre Chassignon

Le Mans FC dans la tourmente, après la défaite lors du derby contre Laval, samedi 27 mars, mais surtout depuis la diffusion de vidéos sur les réseaux sociaux. On y voit au moins trois jeunes joueurs du club sarthois participer à une fête clandestine à Écommoy, juste après le match. Une soirée privée avec une cinquantaine de participants, sans masques ni gestes barrières, et alors que la France est soumise au couvre-feu à cause de l'épidémie de Covid. 

Depuis, la polémique monte sur les réseaux sociaux. Les joueurs concernés ont été placés à l'isolement et ont passé un test PCR. Les résultats sont négatifs et le club assure qu'ils n'ont pas croisé d'autres membres de l'effectif entre temps. 

J'espère que les joueurs vont réaliser à quel point ce qu'ils ont fait est catastrophique pour l'image du club.

Après un match décevant face à Laval, c'est une attitude qui a du mal à passer auprès des supporters. "On était déjà un peu dépités de la prestation du match, donc ça n'a fait que rajouter une goutte d'eau à tout ça, réagit Ludwig Letourneux, vice-président du Virage Sud Le Mans. On s'inquiète vraiment de l'avenir du club. Si on voit qu'aujourd'hui, les joueurs eux-mêmes n'ont plus du tout le respect de l'institution, ne sont plus capables d'honorer les couleurs du club et de se démener pour cette équipe, et si, en plus de ça, en dehors du terrain, ils n'arrivent plus à se retenir, ça va devenir vraiment compliqué".

"J'espère que c'était une grosse erreur et que les joueurs en question vont vite se reprendre, et réaliser à quel point ce qu'ils ont fait est dangereux pour l'ensemble de la population et catastrophique pour l'image du club", ajoute-t-il, en expliquant qu'il espère une réaction du staff et de la direction "pour vraiment essayer de remettre les choses d'équerre".

Un "manque de respect" pour les footballeurs amateurs

Alors que certains supporters dénoncent depuis plusieurs matchs un manque d'implication des joueurs, les vidéos de cette soirée ne participent pas à apaiser les tensions. "Il faut se mettre à notre place, estime Jonathan Ozan, responsable de l'association Virage Sud Le Mans. Un soir de derby, on n'a pas le droit de nous déplacer, on a une équipe qui ne joue pas sur le terrain, et derrière on voit les joueurs qui fêtent la défaite, on va dire. On est vraiment énervés et déçus". Il dénonce un "manque de respect envers le foot amateur", car "tous les sportifs footballeurs de France n'ont pas le droit de jouer, à part les trois premières divisions. Et eux, en plus de jouer, ils prennent des risques pour les personnes qui les entourent", poursuit le supporter.

Pour Joël Archenault, président d'honneur du Support'R Club Le Mans et membre du conseil d'administration du club, c'est "une erreur de jeunesse". "Les supporters en ont ras-le-bol, et ça, ça vient rajouter de l'huile sur le feu, ça tombe mal", réagit-il, même s'il comprend que les jeunes aient envie de "bouger et faire la fête"

Les joueurs vont s'expliquer avec le président du club

Le président du club, Thierry Gomez, a convoqué les joueurs concernés. Ils se réuniront mercredi 31 mars. "Ils ont fauté, ils le savent, donc maintenant on va s'expliquer entre nous, précise-t-il. On avait réussi à passer à travers les gouttes du virus parce qu'on essaie de prendre cette pandémie très au sérieux à tous les niveaux du club, et là, il y a eu un dérapage, donc on va s'expliquer avec eux et leur rappeler les droits et les devoirs qu'on a quand on porte les couleurs du Mans FC"

"Avant d'envisager des sanctions, il faut déjà s'expliquer. On ne va pas condamner avant d'avoir écouté les uns et les autres", ajoute le président du club, avant sa rencontre avec les joueurs. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess