Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Covid-19 : plusieurs patrons de bars verbalisés dans le Loiret pour avoir servi des clients au comptoir

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Orléans, France Bleu

La gendarmerie a verbalisé trois gérants de bars ce vendredi à Sully-sur-Loire, Saint-Père-sur-Loire et Ouzouer-sur-Loire. Motif : ils servaient des boissons à des clients au comptoir malgré l'interdiction liée aux règles sanitaires. Gare à la récidive, prévient la préfecture du Loiret.

Un comptoir de bar
Un comptoir de bar © Maxppp - JEAN LOUIS PRADELS

Trois gérants de bars ont été verbalisés par une patrouille de la brigade de gendarmerie de Sully-sur-Loire ce vendredi matin, pour avoir servi des clients au comptoir de leurs établissements, en infraction aux règles sanitaires prises dans le cadre de la lutte contre l'épidémie de Covid-19.

Une amende de quatrième catégorie

Il s'agit de bars situés à Sully-sur-Loire, Saint-Père-sur-Loire et Ouzouer-sur-Loire, indique la gendarmerie du Loiret. Les gérants devront s'acquitter d'une amende de quatrième catégorie, à savoir 135 euros, et des clients ont également été verbalisés pour non port du masque.

Ce samedi matin, le gérant du bar d'Ouzouer-sur-Loire conteste formellement avoir été verbalisé.

En cas de récidive, le risque de la fermeture administrative

Mais le risque est ailleurs pour ces patrons de bars, prévient la préfecture du Loiret. Ils ont reçu une mise en demeure, après cette verbalisation, et en cas de récidive, en plus d'une amende plus lourde, ils risquent une sanction plus lourde, à savoir une fermeture administrative. Or, en ce cas, les gérants de ces établissements ne pourraient plus prétendre aux aides versées par l'Etat pour compenser les pertes financières dues aux restrictions imposées face à l'épidémie de Covid-19.

Globalement, assure toutefois la préfecture du Loiret, "les règles sanitaires sont bien respectées" par les patrons de bars, cafés, restaurants dans le département. Mais la préfecture annonce un renforcement des contrôles dans les jours à venir par les forces de l'ordre, pour veiller au respect du couvre-feu de 18 heures et des des jauges dans les lieux accueillant du public (les commerces devant impérativement être fermés à 18h). "Avec un taux d’incidence de 237,5 pour 100 000 habitants, et un taux de positivité de 8,1 %, la situation sanitaire du Loiret demeure extrêmement préoccupante", rappelle la préfecture du Loiret.

Seule la vente à emporter est autorisée

La gendarmerie du Loiret rappelle, par ailleurs, que la vente à emporter est autorisée, mais pas la consommation sur place.

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess