Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Covoiturage en Bretagne : le conducteur était un chauffard

Le retour de vacances a été mouvementé pour un Finistérien et son fils de 9 ans lundi soir. Leur covoitureur a roulé à très vive allure sur la voie express, jusqu'à 174 km/h au lieu de 110. Choqué, le passager a signalé le chauffard à BlaBlaCar qui lui a remboursé l'intégralité du trajet.

L'aire de covoiturage de Taden près de Dinan (Côtes d'Armor).
L'aire de covoiturage de Taden près de Dinan (Côtes d'Armor). © Maxppp - David Ademas

Un trajet de 2h15 "torché en 90 minutes"... Frédéric (prénom modifié) partage sa colère sur les réseaux sociaux après un covoiturage qui a tourné au cauchemar lundi soir entre Rennes et Quimper. Alors qu'il rentre de vacances au Pays Basque avec son petit garçon de 9 ans, ce père de famille est tombé sur un véritable chauffard qui a parcouru la quasi totalité du parcours pied au plancher sur la voie de gauche, soit 143 km/h de moyenne avec des pointes à 174 km/h (preuves à l'appui) sur une nationale limitée à 110 km/h.

A 174km/h sur la RN165 d'après l'application Waze.
A 174km/h sur la RN165 d'après l'application Waze. -

C'était un peu Taxi, c'était le Samy Naceri de la Bretagne

Malgré les demandes répétées du passager, "en état de sidération", le conducteur n'a rien voulu savoir. "On a croisé les doigts tout le voyage, c'était un fou furieux" raconte Frédéric à France Bleu Breizh Izel. 

ECOUTEZ le témoignage de Frédéric

Comme le dit très justement Frédéric, s'ils avaient croisé la route des gendarmes ça aurait été "le gros lot". Un tel excès de vitesse est une contravention de 5e classe passible d'un retrait de six points voire d'une suspension de permis, d'une amende de 1.500 euros, et d'une immobilisation immédiate du véhicule.

Une plainte pourrait être déposée

Le lendemain, le passager laisse un avis négatif au conducteur, et contacte BlaBlaCar pour signaler l'incident. Le site a aussitôt réagi en remboursant la totalité du trajet (37,50 euros), mais surtout en alertant son service sécurité, qui a échangé à plusieurs reprises avec Frédéric. A priori, le chauffard devrait être radié de la plateforme. Mais ce vigile originaire de Créteil (Val-de-Marne) utilisait déjà un faux prénom et un faux numéro de portable... 

Le Finistérien réfléchit à porter plainte à la gendarmerie pour "mise en danger de la vie d'autrui". 

Le Finistérien a partagé sa mésaventure sur son compte Facebook.
Le Finistérien a partagé sa mésaventure sur son compte Facebook.
BlaBlaCar a remboursé intégralement le trajet.
BlaBlaCar a remboursé intégralement le trajet. -
Choix de la station

À venir dansDanssecondess