Faits divers – Justice

Crash d'avion en Argentine : les corps des Français seront rapatriés dimanche

France Bleu vendredi 20 mars 2015 à 8:32

L'émission de TF1 "Dropped" devait mettre en scène huit champions sportifs dans la nature
L'émission de TF1 "Dropped" devait mettre en scène huit champions sportifs dans la nature © TF1 - - Laurent Vu

Les cercueils des huit Français, dont Florence Arthaud et Camille Muffat, qui ont péri dans un accident d'avion en Argentine la semaine dernière, seront rapatriés dimanche en France, a annoncé jeudi la société ALP qui produisait l'émission Dropped.

Les cercueils de la navigatrice Florence Arthaud, de la nageuse Camille Muffat, du boxeur Alexis Vastine et de cinq membres de l'équipe de tournage de l'émission Dropped arriveront dimanche matin à l'aéroport de Roissy, aux alentours de 11h . C'est la société de production ALP (Adventure Line Production) qui l'a annoncé jeudi soir, précisant que "c'est seulement hier [mercredi] en début d'après-midi, après un recoupement d'informations de nos différents contacts, que nous avons pu envisager très sérieusement un retour des victimes dimanche ". 

Les familles pourront accompagner les corps

Le rapatriement est rendu possible par une procédure administrative qui a été lancée lundi, après que les corps des victimes ont pu être identifiés. La société de production, par la voix de son président Franck Firmin-Guion, a annoncé avoir "proposé aux familles de se rendre à Buenos Aires " dès jeudi soir "pour accompagner leur proche " , et, après les obsèques, de "se rendre sur les lieux du drame ". 

Les huit victimes sont mortes le 9 mars dernier sur le tournage d'une émission qui devait être diffusée cet été sur TF1, "Dropped". Ils ont été victimes de la collision entre deux hélicoptères qui les menaient sur les lieux des épreuves de ce jeu . Deux pilotes argentins ont également péri dans l'accident. Sur place, une enquête est menée par le juge fédéral Daniel Herrera. Cinq gendarmes français et quatre experts en aéronautique ont été dépêchés sur place pour participer aux investigations. 

Partager sur :