Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Crash d'un avion sur la plage : le témoin qui a prévenu les pompiers se confie sur France Bleu

mardi 4 septembre 2018 à 3:38 Par Annaïg Haute, France Bleu Armorique, France Bleu Breizh Izel et France Bleu

France Bleu vous livre le témoignage de l’homme qui a prévenu les pompiers, en voyant un avion de tourisme se crasher sur une plage de Mousterlin, ce lundi. L’accident a fait deux blessés légers mais aurait pu être bien plus grave.

L'avion a été dégagé dans l'après-midi.
L'avion a été dégagé dans l'après-midi. - Yvon Ave (Facebook)

Mousterlin, Fouesnant, France

Le petit avion est en train de rentrer des Glénan, ce lundi, quand son moteur se met à tousser et s'arrête net. Le problème, c'est qu'à ce moment-là il est au-dessus de l'eau, il n'est donc même pas sûr d'arriver jusqu'à la terre ferme! Finalement, il a atteint le Letty à très basse altitude et a fini sa course dans l’eau en bordure de plage. 

« Il volait de plus en plus bas, je ne comprenais pas ! »

Benjamin assiste à la scène, médusé : " Je voyais qu’il volait de plus en plus bas, c’était impressionnant ! Il était à quatre cinq mètres au-dessus de l’eau, pas plus ! Je ne comprenais pas ce que c’était. J’ai pensé que c’était un aéroglisseur qui cherchait à se poser sur l’eau. C’est après, quand j’ai vu qu’il ne baissait pas en vitesse et qu’il arrivait sur l’eau que j’ai compris. "

L'avion a évité de peu un marcheur, grâce au sang-froid du pilote. - Radio France
L'avion a évité de peu un marcheur, grâce au sang-froid du pilote. © Radio France - Valérie Guennec

« Il va taper dans le marcheur, c’est pas possible ! »

"Il y avait un marcheur sur la plage, poursuit le témoin encore sous le choc, je me suis dit « il va taper dedans, c’est pas possible » ! Au dernier moment il a pivoté sur la droite, et c’est là qu’il s’est crashé, l’avion s’est retourné. "

Eberlué, Benjamin explique qu’il n’a pas réussi à parler pendant quelques secondes, puis il s’est ressaisit et a appelé les pompiers : "j’étais le premier à appeler, ils ont eu l’air un peu choqué. A la fin du coup de fil ils m’ont dit que tout le monde se mettait à appeler aussi".

Le pilote et les deux occupants sont parvenus à sortir par leurs propres moyens de l’appareil, ils ont rapidement été pris en charge par des bateaux qui se trouvaient sur la zone. Légèrement blessés, les deux passagers ont ensuite été transportés par les pompiers à l’hôpital de Quimper. 

L’avion n’a plus de moteur, et chute en silence

Une scène d’autant plus impressionnante qu’elle se passe dans le silence : "Comme il n’y avait pas de bruit de moteur, il n’y avait pas un bruit, la scène était sans le son, sans rien. Même quand il a tapé sur l’eau. Mon beau père tournait le dos à la scène, il a pensé que c’était juste un zodiac qui prenait une vague mais quand il s’est retourné, le bateau était à l’envers ! "

« Il nous a sauvé la vie, il nous a sauvé la vie! »

Le maire de Bénodet, Christian Pennanech, s’est déplacé sur les lieux de l’accident, à la limite entre sa commune et Fouesnant. Il explique : "j’ai vu les passagers et le pilote. L’un des passagers n’arrêtait pas de dire « ils nous a sauvé la vie, il nous a sauvé la vie ! » Et le pilote était stressé mais tout content de voir que ça se terminait bien."

L’avion a été dégagé dans l’après-midi et la plage a retrouvé son calme.