Faits divers – Justice

Crash de l'A320 : ce que l'on sait d'Andreas Lubitz, le copilote à l'origine du drame

Par Marina Cabiten, France Bleu jeudi 26 mars 2015 à 13:59 Mis à jour le jeudi 26 mars 2015 à 18:10

Andreas Lubitz, le copilote de l'A320 qui s'est écrasé dans les Alpes
Andreas Lubitz, le copilote de l'A320 qui s'est écrasé dans les Alpes © MaxPPP

La conduite du copilote de l'Airbus A320 de Germanwings "peut s'analyser comme une volonté de détruire l'avion", selon le procureur de la République de Marseille ce jeudi. Cet homme, un Allemand de 28 ans, s'appelait Andreas Lubitz.

Andreas Lubitz, 28 ans, Allemand. C'est cet homme, le copilote de l'Airbus A320 de Germanwings, qui a enclenché la descente mortelle de l'appareil mardi dans les Alpes-de-Haute-Provence. Jeudi, le procureur de la République de Marseille a révélé le contenu de la boîte noire retrouvée, et donc les premiers éléments d'explication sur le crash.

> À LIRE AUSSI : que contient l'enregistrement de la boîte noire ? 

"Volonté de détruire cet avion"

L'enquête s'oriente à présent vers une responsabilité de ce jeune co-pilote. Selon l'enregistrement de la boîte noire, il a entamé la descente de l'appareil alors que le commandant de bord s'était absenté du cockpit. Pour le procureur, "le co-pilote, par une abstention volontaire, a refusé d'ouvrir la porte de la cabine de pilotage au commandant de bord et a actionné le bouton commandant la perte d'altitude".

Brice Robin ajoute qu'une respiration humaine se fait entendre jusqu'au bout de l'enregistrement , signifiant que le copilote, seul dans le cockpit, était vivant jusqu'à l'impact et n'a pas fait de malaise. Il n'a prononcé aucun mot une fois seul.

Andreas Lubitz, originaire de la ville de Montabaur et dont la presse a diffusé la photo jeudi, n'avait que 630 heures de vol à son actif . Il avait été engagé en septembre 2013 par Germanwings.

Les enquêteurs doivent à présent trouver la raison de ce geste, "à ce jour inconnue, mais qui peut être interprétée comme une volonté de détruire cet avion" .

La piste de l'attentat pas privilégiée pour le moment

À ce stade* "rien ne permet de dire qu'il s'agit d'un attentat terroriste"  selon le procureur. Brice Robin a insisté sur l'absence actuelle de lien entre cet homme et une quelconque cellule terroriste, indiquant qu'Andreas Lubitz "n'est pas répertorié comme terroriste" . Même son de cloche de la part du ministre allemand de l'Intérieur qui a assuré qu'il n'y avait"pas d'indice d'un contexte terroriste"* chez le pilote .

La compagnie mère de Germanwings, Lufthansa, a indiqué jeudi qu'Andreas Lubitz avait interrompu périodiquement sa formation qui a duré au total six ans. "Nous sélectionnons avec le plus grand soin nos équipages" a insisté la compagnie, ajoutant que cet homme avait passé avec succès tous les tests psychologiques .

"Nous faisons actuellement des recherches et des investigations pour comprendre l'environnement de ce copilote" , ajoute Brice Robin. La famille du copilote était partie de Marseille à la mi-journée et faisait route vers la zone du crash. 

Selon des médias allemands, cette maison est le domicile d'Andreas Lubitz - Reuters
Selon des médias allemands, cette maison est le domicile d'Andreas Lubitz © Reuters