Faits divers – Justice

Crash de l'A320 : la deuxième boîte noire retrouvée, Lubitz s'était renseigné sur le suicide

Par Thibaut Lehut, France Bleu jeudi 2 avril 2015 à 16:19 Mis à jour le jeudi 2 avril 2015 à 18:26

Les secours sur le site du crash, dans les Alpes-de-Haute-Provence.
Les secours sur le site du crash, dans les Alpes-de-Haute-Provence. © Maxppp

Le procureur de la République de Marseille a annoncé ce jeudi que la deuxième boîte noire de l'Airbus A320 avait été retrouvée. Parallèlement, le parquet allemand a découvert que le copilote du vol avait récemment fait des recherches sur le suicide et la sécurité des portes de cockpit.

La deuxième boîte noire de l'Airbus A320 qui s'est écrasé le 24 mars dans les Alpes-de-Haute-Provence a été retrouvée jeudi, a annoncé le procureur de la République de Marseille. Cette dernière contient les données relatives aux paramètres de vol (trajectoire, vitesse, altitude...). La première boîte noire avait été retrouvée le jour même du crash et son analyse avait révélé que le copilote, seul dans le cockpit au moment du drame, avait volontairement précipité la chute de l'appareil, provoquant la mort de 150 personnes.

> LIRE AUSSI : Que contient l'enregistrement sonore de la première boîte noire ? Le procureur a expliqué que la boîte noire avait été retrouvée en partie enterrée sur le site du crash. Cette dernière a été en contact d'un feu puisqu'elle présente un aspect noirci, mais son état "laisse raisonnablement espérer une possibilité d'exploitation" .

Le descriptif des boites noires, le décryptage des données. - Aucun(e)
Le descriptif des boites noires, le décryptage des données.

 

Des recherches "sur les portes de cockpit"

Parallèlement à l'enquête sur le site de l'accident, les investigations se poursuivent également en Allemagne, pays d'origine d'Andreas Lubitz. La justice a annoncé ce jeudi que ce dernier avait fait des recherches sur "les manières de se suicider" ainsi que sur les "portes de cockpit et leurs mesures de sécurité entre le 16 et le 23 mars 2015" , soit quelques jours avant le drame. Les enquêteurs ont en effet retrouvé la trace de ces recherches sur une tablette numérique saisie dans l'un des domiciles du copilote.