Faits divers – Justice DOSSIER : Germanwings : le crash volontaire de l’A320

Crash de l'A320 : à Seyne-les-Alpes, les secours et l'accueil des familles s'organisent

Par France Bleu, France Bleu Azur, France Bleu Provence, France Bleu Roussillon, France Bleu Vaucluse et France Bleu mercredi 25 mars 2015 à 9:00 Mis à jour le mercredi 25 mars 2015 à 9:40

Une chapelle ardente a été mise en place dans la maison des jeunes de Seynes-les-Alpes
Une chapelle ardente a été mise en place dans la maison des jeunes de Seynes-les-Alpes © Radio France - Fabien Ledu

Au lendemain du crash de l'Airbus A320 de la GermanWings, mardi dans les Alpes de Haute Provence, les hélicoptères doivent reprendre les recherches. C'est à Seyne-les-Alpes qu'est organisé le PC opérationnel, c'est aussi là que sont attendues ce mercredi les familles des victimes.

Les moyens sont considérables : 700 hommes, 15 hélicoptères et deux avions . Ces moyens sont coordonnés depuis un PC opérationnel basé à Seyne-les-Alpes, dans les Hautes-Alpes. C'est de là que partent les secouristes à destination du lieu du crash. Quatre hélicoptères de la gendarmerie ont commencé à effectuer des rotations vers les lieux de l'accident ; ils doivent être rejoints par six autres appareils dans la matinée. Objectif :* héliporter en continu des hommes à flanc de montagne* , sur 200 mètres de dénivelé.

Les secouristes ont trois objectifs ce mercredi : d'abord tenter de retrouver la seconde boîte noire de l'avion, après avoir récupéré mardi la première, celle qui enregistre les conversations des pilotes, dans un état "endommagé mais exploitable" selon le ministre de l'Intérieur. Ensuite,* rassembler les débris de l'appareil,* disséminés sur quatre hectares de montagne, dans des zones dangereuses pour les sauveteurs, souvent obligés de se sécuriser avec des cordes. Enfin, ils doivent tenter de rassembler les morceaux de corps qui jonchent la montagne, ainsi que les effets personnels des passagers.

Les hélicoptères des secours prêts à partir sur les lieux du drame - Radio France
Les hélicoptères des secours prêts à partir sur les lieux du drame © Radio France - - Fabien Ledu

Chapelle ardente

Ceux-ci seront présentés aux familles des 150 victimes : une partie d'entre elles est attendue ce mercredi matin à Seyne-les-Alpes . Certaines ont choisi de faire le déplacement par leurs propres moyens, les autres sont acheminées en bus depuis l'aéroport de Marignane. Quelque 800 lits ont été mis à disposition à Digne-les-Bains pour les héberger.

Dans la maison des jeunes de Seyne-les-Alpes, une chapelle ardente a été mise en place . Des bouquets de fleurs et des registres sont installés pour permettre aux familles de se recueillir. Les autorités font de leur mieux pour que l'accueil des membres des familles soit le meilleur possible : certains habitants se disent prêts à les accueillir chez eux, des interprètes ont été mobilisés pour assurer les traduction, et une cellule médico-psychologique est prévue. Certains proches des victimes pourraient rencontrer mercredi après-midi François Hollande, Mariano Rajoy et Angela Merkel, attendus sur place.

Des médias du monde entier rassemblés à Seyne-les-Alpes pour suivre les opérations - Radio France
Des médias du monde entier rassemblés à Seyne-les-Alpes pour suivre les opérations © Radio France - - Fabien Ledu