Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Crash de la caravelle Nice-Ajaccio : Gérard Collomb demande la saisine de la commission secret-défense

mardi 11 septembre 2018 à 18:27 Par Pierre-Louis Sardi et Maxime Becmeur, France Bleu RCFM et France Bleu

50 ans après le drame, et tandis que les familles des victimes attendent la vérité, le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb demande la saisine de la commission secret défense pour avis. Il demande également à ses services d'effectuer des recherches sur le crash.

50 ans après la catastrophe, les familles des victimes se sont recueillies
50 ans après la catastrophe, les familles des victimes se sont recueillies - .

Corse, France

A la Une il y a cinquante ans - Maxppp
A la Une il y a cinquante ans © Maxppp - .

Le vol AF 1611, qui devait relier Ajaccio-Nice en 45 minutes, s'était abîmé trois minutes avant son atterrissage le 11 septembre 1968.  

La levée du secret-défense

En avril dernier, le juge niçois Alain Chemama avait relancé l'enquête. Il avait officiellement requis auprès du Premier ministre une levée du secret défense. Le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb a écrit au juge vendredi dernier pour lui indiquer qu'il avait bien reçu sa requête, qu'il demandait à ses services de rechercher les documents sollicités, et qu'il saisirait la Commission secret défense. 

À présent, cette commission, dont les avis sont généralement suivis, a deux mois pour se prononcer

De leur côté, le président du conseil exécutif de Corse Gilles Simeoni, le maire d'Ajaccio Laurent Marcangeli, le maire de Nice Christian Estrosi et le président de l'Assemblée de Corse Jean-Guy Talamoni ont solennellement demandé au président Emmanuel Macron la levée de ce secret défense

Pour ce cinquantième anniversaire de la catastrophe aérienne, l'hommage aux 95 victimes dont 13 enfants s'est déroulé en deux temps, lundi à Nice et mardi à Ajaccio. En présence des familles et des élus, un message de soutien aux familles du pape François a été lu et le groupe de polyphonies corses I Muvrini a chanté la messe du souvenir.

50 ans après, le souvenir est encore vivace

Après des cérémonies de commémoration qui se sont tenues hier à Nice, c'est à Ajaccio ce mardi que les familles des victimes et de nombreux élus se sont réunis pour participer à des messes du souvenir. 

Louis Paoli, aujourd'hui retraité, était encore enfant lorsqu'il a perdu ses deux parents dans la catastrophe

Pour les familles des victimes, cela ne fait aucun doute. Un missile de l'armée française aurait touché la Caravelle par erreur.

Venue de Dublin, Margaret O'Connor Connelly avait 5 ans au moment du crash. Ses deux parents étaient à bord de la Caravelle

La stèle à la mémoire des 95 victimes  - Aucun(e)
La stèle à la mémoire des 95 victimes - .

La levée du secret-défense demandée par le ministère de l'Intérieur a fait renaître un peu d'espoir.