Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Crash du Mirage 2000D dans le Jura : la ministre des Armées attendue sur la base de Nancy-Ochey

vendredi 11 janvier 2019 à 11:26 Par Nathalie Broutin, France Bleu Sud Lorraine, France Bleu Besançon, France Bleu Lorraine Nord, France Bleu Pays d'Auvergne et France Bleu

La ministre des Armées Florence Parly et le chef d'état-major de l'Armée de l'air sont attendus ce vendredi 11 janvier à la base aérienne de Nancy-Ochey, d'où est parti le Mirage 2000 D mercredi matin, porté disparu dans le Jura. Les autorités ont annoncé officiellement la mort des deux pilotes.

Florence Parly, la ministre des Armées ets attendue dans l'après-midi à la base aérienne de Nancy Ochey
Florence Parly, la ministre des Armées ets attendue dans l'après-midi à la base aérienne de Nancy Ochey © Maxppp - Léon Tanguy

Nancy, France

Après deux jours de recherche dans le Jura, zone montagneuse, enneigée, la ministre des Armées Florence Parly a annoncé ce jeudi 10 janvier officiellemement la mort des deux pilotes du Mirage 2000D, porté disparu lors d'un entrainement mercredi. 

La ministre et le chef d'état-major de l'Armée de l'air sont attendus cet après-midi du vendredi 11 janvier sur la base aérienne de Nancy-Ochey, d'où sont partis les deux militaires. A la mi-journée, nous ne connaissons pas encore les détails de ce déplacement. 

Dans deux communiqués distincts, Florence Parly et le chef d'état-major de l'Armée de l'air, expriment "leurs sincères condoléances aux familles et aux proches du Capitaine Baptiste Chirié et de la lieutenant Audrey Michelon, morts en servie aérien recommandé".

Le ministère des Armées indique que le Capitaine Chirié, breveté pilote de chasse, détenait la qualification de pilote de combat opérationnel. Il totalisait 24 missions de guerre et 940 heures de vol. La lieutenant Michelon, brevetée Navigateur Officier Systèmes d'Armes, détenait la qualification de sous-chef navigatrice. Elle totalisait 97 missions de guerre et 1250 heures de vol. 

Dans le communiqué encore du ministère des Armées, "les circonstances précises de cet accident restent à établir. Des enquêtes ont d'ores -et-déjà été lancées. "