Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Crash Rio-Paris : "Enfin un procès pour terminer notre deuil", le frère d'une victime haut-viennoise soulagé

-
Par , France Bleu Limousin

Ce mercredi, la Cour d'appel de Paris a renvoyé Airbus et Air France en correctionnelle pour "homicides involontaires" dans le crash du vol Rio-Paris en 2009 qui a fait 228 victimes. Philippe Linguet, frère d'une victime haut-viennoise, attend maintenant un "procès équitable" dans cette affaire.

Airbus et Air France ont été renvoyés en correctionnelle. Un procès pourrait avoir lieu pour ce crash qui a fait 228 victimes en 2009.
Airbus et Air France ont été renvoyés en correctionnelle. Un procès pourrait avoir lieu pour ce crash qui a fait 228 victimes en 2009. © Maxppp - EPA/MAXPPP

"On ne s'attendait pas à cette décision." C'est avec soulagement que Philippe Linguet a appris ce mercredi matin le renvoi en correctionnelle d'Air France et d'Airbus pour le crash Rio-Paris. Son frère Pascal Linguet fait parti des victimes de ce crash en 2009 qui a fait 228 morts. Pascal Linguet était un habitant de Rilhac-Rancon en Haute-Vienne et directeur adjoint au siège régional de l'entreprise CGE Distribution.

Pour Philippe Linguet, c'est un véritable soulagement : "Depuis douze, nous, les familles de victimes, nous nous battons pour avoir un procès pour que cette tragédie ne se reproduise pas." Un procès public est plus que jamais nécessaire pour les familles : "Ce n'est pas de la vengeance. Nous voulons simplement un procès en toute transparence avec nos experts, ceux d'Airbus et d'Air France. Il nous faut un procès pour terminer notre deuil."

Airbus et Air France vont se pourvoir en cassation

Ce procès ne va pas pour autant se dérouler dans les prochains mois. Air France a de nouveau déclaré ce matin qu'elle "n'a pas commis de faute pénale à l'origine de cet accident". La compagnie aérienne et le constructeur de l'appareil, Airbus, vont se pourvoir en cassation pour annuler cette décision.

Il faudra donc attendre de nouveau plusieurs mois. Philippe Linguet s'attend encore à un long combat : "On est évidemment prêts à plusieurs mois de débats et de confrontations. On veut ce procès." 

Ce pourvoi en cassation n'étonne pas Philippe Linguet qui est aussi vice-président de l'association des victimes du vol Rio-Paris : "Depuis douze ans, Airbus nous ignore. Ils se sont mal comportés avec les familles des victimes donc il nous faut ce procès."  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess