Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Créon : un arrêté contre les incivilités

samedi 27 août 2016 à 5:00 Par Florence Pérusin, France Bleu Gironde et France Bleu

Les habitants et commerçants du centre ville de Créon sont excédés! Voilà plusieurs mois maintenant que des actes d'incivilités sont commis sur la place du village et pourrissent la vie de la commune. A tel point que le maire a décidé de prendre un arrêté spécial.

La place de la Prévôté en plein bourg de Créon
La place de la Prévôté en plein bourg de Créon © Radio France - Florence Pérusin

Créon, France

Il y pensait depuis quelques mois, et cet été, il est finalement passé à l'acte. Face à l'exaspération des commerçants de la place de la Prévôté, la place du bourg de Créon, mais aussi à celle des riverains, le maire Pierre Gachet a signé un arrêté interdisant tous les rassemblements de nature à troubler l'ordre public, entre 14h et 22 heures.

Décision radicale et rarissime pour une petite commune

Entré en vigueur le 1er août dernier, et pour une durée renouvelable de 3 mois, la mesure semble avoir calmé  quelque peu les tensions, qui étaient devenues insupportables aux dires de certains commerçants de la place. Mireille, la coiffeuse, qui a eu sa vitrine cassée il y a 3 mois, faisait partie de ceux là:

Tous les matins, il fallait que je nettoie les vomis et les pipis, je n'en pouvais plus!

Le maire de Créon, Pierre Gachet, s'est donc résolu à prendre cet arrêté qui semble selon lui avoir calmé les tensions. Mais il s'empresse aussi de rajouter que la répression n'est pas le seul moyen de régler le problème à ses yeux. "Il faut aussi" dit-il "faire de la prévention et aider ces jeunes à trouver leur place."

Dans ce but, le comité local de prévention de la délinquance à également été réactivé.

L'arrêté du maire a-t-il calmé les tensions?