Faits divers – Justice

Creuse : 15 ans de prison pour les deux étarras qui avaient tiré sur des gendarmes

Par Valérie Mosnier, France Bleu Creuse et France Bleu Limousin lundi 26 septembre 2016 à 22:55

En avril 2011, Itziar Moreno et Oier Gomez Mielgo avait blessé sérieusement un gendarme à l'épaule
En avril 2011, Itziar Moreno et Oier Gomez Mielgo avait blessé sérieusement un gendarme à l'épaule © Radio France - Valérie Mosnier

Les deux membres de l'organisation séparatiste basque étaient jugés depuis lundi dernier par la Cour d'Assises spéciale de Paris. Ils avaient été arrêtés près de Felletin, le 10 avril 2011, après une course poursuite en Creuse et en Corrèze au cours de laquelle ils avaient tiré sur des gendarmes.

Itziar Moreno et Oier Gomez Milego ont été condamnés ce lundi à 15 ans de prison ferme pour tentative de meurtre sur des gendarmes et complicité par la Cour d'Assises spéciale de Paris, composée uniquement de magistrats professionnels. Le verdict est conforme aux réquisitions de l'avocate générale, qui a souligné qu'il s'agissait de la dernière confrontation armée de l'ETA avec les forces de l'ordre.

Le 9 avril 2011, dans le Sud Creusois, près de Vallières, Itziar Moréno, 30 ans à l'époque, force un barrage routier. Les gendarmes la prennent alors en chasse, et son passager, Oier Gomez Mielgo, 28ans, ouvre le feu. Il tire à quatre reprises sur les militaires Creusois et blesse sérieusement l'un d'entre eux à l'épaule.

Les fuyards, déterminés, continuent en direction de la Corrèze. Ils forcent un second barrage à Sornac puis abandonnent le véhicule à Meymac. Il sont vus le lendemain du côté de Croze et finalement arrêtés près de Felletin, le 10 avril 2011.

Oier Gomez Mielgo était le dernier activiste encore en fuite d'une base portugaise de l'ETA. Quant à Itzia Moreno, elle serait mêlée à l’attentat de Bilbao, en Espagne, en 2008 contre le siège de la télévision.

Quelques jours après l'arrestation du couple, l'ETA avait affirmé que cette fusillade était contraire à la politique de l'organisation. Elle a d'ailleurs renoncé à la lutte armée 6 mois plus tard.