Faits divers – Justice

Incendie intentionnel confirmé au centre d'engraissement de Saint-Martial-le-Vieux

Par Valérie Mosnier et Julien Balidas, France Bleu Creuse et France Bleu Limousin jeudi 22 décembre 2016 à 8:22 Mis à jour le jeudi 22 décembre 2016 à 10:27

: Le feu s'est déclaré vers 4H30 ce jeudi matin, dans un bâtiment stockant du fourrage et du matériel agricole, sur le site du centre d'engraissement de St Martial le Vieux
: Le feu s'est déclaré vers 4H30 ce jeudi matin, dans un bâtiment stockant du fourrage et du matériel agricole, sur le site du centre d'engraissement de St Martial le Vieux - SAS Alliance Millevaches

Le caractère intentionnel ne fait aucun doute. Le feu a quasiment détruit le bâtiment du centre d'engraissement, qui servait à stocker du fourrage et du matériel agricole. Pas de blessé, les animaux ne sont pas menacés. Réunion de crise à La Courtine pour gérer l'approvisionnement..

Les pompiers et la gendarmerie ont été alertés un peu avant 5 heures ce jeudi matin. C'est un bâtiment de 1.500 mètres carrés qui est la proie des flammes, il abrite de la nourriture et du matériel agricole. A 7H30, il était déjà détruit à 80%. A la mi-journée, l'incendie est circonscrit mais les pompiers sont toujours sur place pour l'éteindre définitivement.

C'est un incendie volontaire - la sous-préfète d'Aubusson Isabelle Arrighi, sur place

Sur place, des tags injurieux "à l'égard de la société Intermarché ou encore de la Ministre Ségolène Royal ont été retrouvés", explique Pierre Chevalier, un des porteurs du projet. Des croix gammées ont aussi été tracées. Le caractère intentionnel ne fait pas de doute pour la préfecture de la Creuse, qui a organisé ce jeudi un comité de crise dans les locaux de la comcom' à La Courtine. Une enquête est ouverte.

C'est un acte signé mais nous devons rassurer les éleveurs qui ont des animaux ici. Ils n'ont pas été touchés. C'est un acte inqualifiable - Pierre Chevalier, porte-parole des éleveurs-actionnaires

Pierre Chevalier, un des porteurs du projet

Les porte-paroles de la société Alliance Millevaches sont particulièrement remontés, Gilbert Mazaud va même jusqu'à dénoncer : "des activistes qui se sont transformés en terroristes, la prochaine étape c'est le meurtre!" a-t-il déclaré, sous le coup de la colère. Rappelons que l'ouverture de ce centre avait été contesté par des militants de la protection animale, qui ont manifesté de nombreuses fois et lancé plusieurs recours en justice contre ce qu'ils appellent "La ferme des 1000 veaux".

Personne n'a été blessé dans cet incendie. Aucun animal n'a été touché puisque le bâtiment en feu est éloigné de plusieurs dizaines de mètres des stabulations où se trouvent des dizaines de broutards. Ce jeudi la priorité était de remplacer la nourriture qui leur était destinée. L'approvisionnement en eau était également coupée, des citernes ont été amenée pour pallier au plus urgent. En fin de matinée, les éleveurs-actionnaires ont reçu un coup de fil du président de la FNSEA Xavier Beulin qui a exprimé son soutien. De son côté, le Ministre de l'Agriculture "condamne avec la plus grande fermeté les exactions (..) de tels débordements sont intolérables."

L-PEA : "Nous ne sommes pas d'accord avec ce genre de méthodes"

Implicitement accusés, les opposants affirment qu'ils n'ont rien à voir avec cet incendie. Aurore Lenoir, la porte-parole de LPEA l'association qui s'oppose au Centre d'engraissement depuis des années réagit : "LPEA condamne ces méthodes. Nous nous opposons de manière totalement légale."

Aurore Lenoir, la porte-parole de LPEA l'association qui s'oppose au Centre d'engraissement

Un grand rassemblement en soutien au centre d'engraissement prévu vendredi

Ce jeudi soir, des pompiers sont toujours sur le site pour le sécuriser. Le centre d'engraissement a pu être connecté au réseau d'eau public pour abreuver les bêtes. Un groupe électrogène a aussi été installé. Ce vendredi, des experts incendies sont attendues sur place. Un grand rassemblement organisé par les Jeunes Agriculteurs, les FDSEA et les chambres d'agriculture des trois départements de l'ex Limousin aura lieu jeudi à 14h30 à Saint-Martial-le-Vieux.

Les pompiers toujours sur place ce matin pour éteindre définitievemtn l'incendie du bâtiment - Radio France
Les pompiers toujours sur place ce matin pour éteindre définitievemtn l'incendie du bâtiment © Radio France - Julien Balidas

Le centre d'engraissement de Saint-Martial-le-Vieux réunit des éleveurs de la Creuse et de la Corrèze, il accueille des animaux (des broutards à engraisser) depuis cet été et vient d'obtenir le feu vert du gouvernement pour passer la capacité à 800 veaux.