Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice
Dossier : L'affaire Loan

Creuse : le bébé était mort depuis une semaine, ses parents écroués

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Creuse, France Bleu Limousin

La mort de Loan remonte à une semaine avant l'épisode de sa fausse disparition selon l'autopsie. Le cadavre du bébé a été retrouvé ce week-end en Creuse. Le père, qui s'accuse d'avoir battu l'enfant, a été mis en examen et incarcéré hors de la région, la mère a également été incarcérée.

L'étang de Saint-Sulpice-les-Champs, en Creuse, près duquel les parents de Loan avaient enterré leur bébé.
L'étang de Saint-Sulpice-les-Champs, en Creuse, près duquel les parents de Loan avaient enterré leur bébé. - - Photo Bruno Barlier / La Montagne / Maxppp

Ils auraient caché le cadavre de leur bébé pendant une semaine. Loan est mort le mercredi 20 ou le jeudi 21 août , selon les résultats de l'autopsie pratiquée ce lundi matin. C'est près d'une semaine plus tard, le mercredi 27 août au soir, que ses parents ont signalé sa disparition aux gendarmes de Chénérailles, en Creuse.

Après plusieurs jours de fouilles, le couple a reconnu avoir enterré le bébé près d'un étang. L'autopsie a aussi confirmé leurs aveux : Loan a bien* succombé à des "coups multiples",* selon le vice-procureur de la République de Limoges, Bruno Robinet.

Le père, Cédric Danjeux, prend sur lui l'entière responsabilité des violences sur l'enfant. Les charges pesant sur la mère ont donc été revues.

Incarcéré hors du Limousin

Déjà condamné pour violences conjugales, l'homme a été mis en examen, ce lundi soir, pour violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner. Avec deux circonstances aggravantes (violences perpétrées par une personne ayant autorité, et sur un enfant de moins de 15 ans), la peine encourue va *jusqu'à 20 ans * de réclusion criminelle.

Cédric Danjeux a été* écroué, ce lundi soir* , hors du Limousin, pour sa propre sécurité.

"Un véritable scénario, une mise en scène"

Entre la mort de l'enfant et la mise en scène de sa fausse disparition, les parents auraient joué une véritable comédie, selon les témoignages et les éléments recueillis par les enquêteurs. Des biberons préparés, une promenade avec le landeau où un poupon remplaçait le bébé... le couple aurait feint une vie normale pendant une semaine , avant d'aller dénoncer le faux enlèvement de son bébé.

La mère témoin des violences, complice du maquillage

Si la mère n'est plus tenue pour responsable des violences ayant entraîné la mort de Loan, les enquêteurs pensent qu'elle y a assité et n'a pas protégé son enfant . Ils l'accusent aussi d'avoir participé à la tentative de dissumulation.

Elle a été mise en examen pour*non-assistance à personne en danger, * recel de cadavre * et dénonciation d'un crime imaginaire * ayant entraîné des recherches inutiles. Elle aussi a été placée en détention provisoire .

"Ils ont fait semblant de continuer une vie normale"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu