Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Creuse : quatre personnes blessées par des tirs lors d'une expulsion judiciaire à Bussière-Dunoise

mercredi 26 octobre 2016 à 14:07 Par Sophie Peretti et Audrey Tison, France Bleu Creuse et France Bleu

Quatre personnes, dont deux gendarmes, ont été blessées par balles ce mercredi matin à Bussière-Dunoise, lors d'une expulsion judiciaire. Le tireur est en garde à vue.

Les faits se sont produits ce mercredi matin.
Les faits se sont produits ce mercredi matin. © Radio France - Audrey Tison

Bussière-Dunoise, France

Une expulsion judiciaire a mal tourné ce mercredi matin dans un hameau de Bussière-Dunoise, au lieu-dit Langladure. Huit gendarmes avaient été mobilisés pour cette opération. Ils ont été accueillis par des coups de feu. Un homme âgé de 59 ans leur a tiré dessus avec un fusil de chasse.

J'ai vu un de mes voisins blessé, puis un deuxième allongé au sol, il avait été touché deux fois. Puis j'ai vu l'homme avec un fusil au dessus de la tête en train de crier, j'étais choqué, raconte une voisine britannique.

Deux gendarmes ont été touchés par les tirs, ainsi que deux voisins qui se trouvaient à proximité. Ils ont tous été hospitalisés à Guéret, mais leurs états n'inspirent pas d'inquiétude. Quant au tireur, il a été arrêté et placé en garde à vue pour tentative de meurtre. Une information judiciaire sera prochainement ouverte.

A la mi-journée, le hameau était bouclé par les gendarmes, des relevés étaient en cours. L'enquête a été confiée à la section de recherche de Limoges. Dans un communiqué, le ministre de l'intérieur, Bernard Cazeneuve "fait part de son entier soutien aux gendarmes blessés par un individu qui devra répondre de ses actes devant la justice".

Communiqué du ministère de l'Intérieur en solidarité avec les gendarmes de Bussière - Aucun(e)
Communiqué du ministère de l'Intérieur en solidarité avec les gendarmes de Bussière