Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Creuse : un surveillant agressé à la maison d'arrêt de Guéret

-
Par , France Bleu Creuse, France Bleu

Un surveillant de la maison d'arrêt de Guéret a été frappé par un jeune détenu ce samedi midi, lors de la distribution des repas. Il s'agit d'une nouvelle agression, en plein mouvement social des agents de prison qui réclament plus de sécurité.

Le détenu a donné un coup de poing à un surveillant de la prison de Guéret.
Le détenu a donné un coup de poing à un surveillant de la prison de Guéret. © Radio France - Aurore Jarnoux

Guéret, France

Après Borgo en Haute-Corse, un surveillant de prison a été une nouvelle fois agressé, et cette fois-ci à Guéret. Il était environ 12h20 quand un détenu, âgé d'une vingtaine d'années, s'en est pris à un agent.

Coup de poing et menaces

Lors de la distribution des repas, le jeune homme s'est emporté. Il a jeté son assiette et a donné un coup de poing à un surveillant. D'autres agents sont arrivés en renfort et ont eu bien du mal à le maîtriser. Le détenu a également proféré des menaces : "vous méritez de vous faire égorger, vous êtes des incompétents, vous n'avez pas à faire grève".

Le jeune homme a été immédiatement placé au quartier disciplinaire. Selon un représentant syndical, cette agression n'est pas le fruit du hasard. Le détenu était énervé depuis plusieurs jours. Les attaques dans les autres prisons en France lui seraient montées à la tête.

Inquiétude des surveillants de la maison d'arrêt

Selon le syndicaliste, il ne s'agirait pas d'un détenu radicalisé. mais "très déstabilisé". Le jeune est arrivé il y a peu à Guéret. La direction de la prison se veut rassurante, il n'y a rien de grave selon elle. Une enquête est en cours.

Pour les surveillants. il s'agit quand même d'un acte très inquiétant, et surtout très très rare dans la Creuse. La prison de Guéret est réputée pour son calme. Il y a une quarantaine de détenus pour 24 surveillants. Certains d'entre eux envisagent de porter plainte. Et ils ont déjà prévu de faire grève lundi matin.

Choix de la station

France Bleu