Faits divers – Justice

Creuse : une plantation de cannabis de 50 pieds découverte à Faux

Par Audrey Tison et France Bleu, France Bleu Creuse et France Bleu jeudi 13 octobre 2016 à 20:45

Cannabis - Image d'illustration
Cannabis - Image d'illustration © Maxppp - BRITTA PEDERSEN

L'habitante a été interpellée ce mercredi par le SRPJ de Limoges. Elle affirme que ces cinq kilos de cannabis étaient destinés à sa consommation personnelle, les enquêteurs en doutent..

Ce n'est pas la première fois que ce genre de culture est découverte en Creuse, mais cette fois la quantité et le dispositif sont exceptionnels : l'équivalent à 4 kilos 750 d'herbe pure a été retrouvé chez une habitante de Faux-La-Montagne. Interpellée mercredi par le SRPJ de Limoges, la propriétaire des lieux affirme n'être liée à aucun trafic. Tout cela était pour "sa consommation personnelle", affirme la femme de 41 ans.

Les enquêteurs sont sceptiques : cette quantité d'herbe représente plusieurs années de consommation pour une seule personne, un an et demie pour un gros consommateur. Les enquêteurs pointent aussi toutes les précautions prises par cette habitante : pour cultiver ses pieds de cannabis, elle avait installé une serre sur un terrain, et cette serre était entourée par des barbelés, des planches cloutées, le tout surveillé par une caméra de vidéosurveillance.

Ca n'est pas une production industrielle, mais c'est déjà une quantité sérieuse, estimée à 21.500 euros, explique un enquêteur du SRPJ

Cette installation pas vraiment discrète a attiré l'attention. Les policiers du SRPJ surveillaient les lieux depuis quelques temps. Ils ont décidé de passer à l'action cette semaine, craignant que le froid n'accélère la récolte et l'éventuelle vente de cannabis. Sur place, ils ont trouvé quelques pieds encore en terre, mais surtout plusieurs kilos de feuilles en train de sécher dans un lieu dédié ainsi que dans une pièce de la maison. Le tout est estimé à 21.500 euros.

L'habitante de Faux comparaitra donc pour "détention de cannabis" devant le tribunal correctionnel de Guéret le 2 février, elle risque de la prison ferme.

Partager sur :