Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Le double meurtre de Montigny-lès-Metz : 30 ans de rebondissements judiciaires

Crime de Montigny-lès-Metz : Henri Leclaire renvoyé devant les assises

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Lorraine Nord, France Bleu
Metz, France

Henri Leclaire devrait bien comparaître aux côtés de Francis Heaulme pour le double crime de Montigny-lès-Metz, en 1986. Comme l'annonce une avocate, ce mercredi, les juges d'instruction ont décidé de le renvoyer devant les assises, contre l'avis du parquet.

Henri Leclaire sera jugé pour le double meurtre de Montigny.
Henri Leclaire sera jugé pour le double meurtre de Montigny. © Maxppp -

Nouveau rebondissement dans le très long dossier de Montigny-lès-Metz, le meurtre de deux enfants en 1986 au bord d'une voie ferrée de Moselle. Les juges d'instruction ont décidé de renvoyer devant les assises Henri Leclaire, mis en examen aux côtés du tueur en série Francis Heaulme.

Un rebondissement car, le 21 mars, le parquet de Metz avait requis un non-lieu en faveur de ce retraité, le premier à s'être accusé du crime, avant de se rétracter. Henri Leclaire a été mis en examen et placé sous contrôle judiciaire en août 2014 après des témoignages l'incriminant au cours du procès du suspect numéro un à l'époque : Francis Heaulme.

Cette décision n'a pas de conséquence directe pour Francis Heaulme qui reste mis en examen dans ce dossier. Il sera jugé avec Henri Leclaire.

Henri Leclaire est poursuivi par la rumeur"

Le défenseur d'Henri Leclaire, maître Thomas Hellebrand : "On a l'impression qu'il ne s'agit plus d'une procédure mais d'un bateau qui part à la dérive avec le procureur qui dit allons à la droite, les juges qui disent allons à gauche. Tout cela est bien triste pour Henri Leclaire, qui continue à être poursuivi par la rumeur, et la justice y contribue largement". Thomas Hellenbrand va faire appel ce jeudi de ce renvoi devant les assises.

On a l'impression que la justice est déboussolée"

L'avocat de la famille d'Alexandre Beckrich ne se réjouit pas de ce rebondissement, maître Dominique Rondu"Encore une fois, des coups de tonnerre dans cette affaire. Il y a eu les condamnations de Patrick Dils et son acquittement en 2002. Et depuis cette date, on a l'impression que la justice est complètement déboussolée. Dans un premier temps, elle a ordonné un non-lieu contre Francis Heaulme, dans un deuxième temps elle a décidé de le renvoyer devant la cour d'assises et dans un troisième temps, on s'est aperçu qu'Henri Leclaire pouvait être éventuellement impliqué. Il y a ensuite un réquisitoire du parquet général qui efface toute culpabilité concernant Henri Leclaire. Et maintenant, coup de théâtre, on renvoie Henri Leclaire devant la cour d'assises. Encore une fois, on est dans un flou artistique, ce qui en matière de justice ne devrait certainement pas être le cas".

J'ai dit depuis des années qu'il fallait s'intéresser au cas Henri Leclaire"

Une avocate est satisfaite, c'est celle qui représente la maman de Cyril Beining"Cette décision est mûrement réfléchie". Me Dominique Boh-Petit ajoute : "Cette décision me convient car j'ai toujours dit depuis une dizaine d'années qu'il fallait s’intéresser au cas d'Henri Leclaire".

LE DOUBLE MEURTRE DE MONTIGNY-LÈS-METZ : 30 ANS DE REBONDISSEMENTS JUDICIAIRES

Choix de la station

À venir dansDanssecondess