Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Crime des jardins de l'hôtel de ville à Rouen : une cinquième interpellation

L'enquête avance dans l'affaire du crime des jardins de l'hôtel de ville de Rouen. Un quadragénaire a été retrouvé mort après avoir été violemment battu et dénudé dans la nuit du 9 au 10 septembre. Cinq personnes ont été interpellées dont un jeune de 20 ans en garde à vue depuis ce mercredi.

Le corps dénudé et défiguré du quadragénaire a été retrouvé dans les jardins de l'Hôtel de ville
Le corps dénudé et défiguré du quadragénaire a été retrouvé dans les jardins de l'Hôtel de ville © Radio France - Flavien Groyer

Rouen, France

Depuis le meurtre d'un quadragénaire retrouvé nu et défiguré dans la nuit du 9 au 10 septembre dans les jardin de l'hôtel de ville de Rouen, les enquêteurs du SRPJ ont déjà procédé à cinq interpellations. Deux mineurs de 17 et 15 ans ont été mis en examen pour "homicide volontaire aggravé" et "vols avec violence" et écroués. Deux autres mineurs de 17 ans ont été relâchés, le dernier ce mercredi soir. Et depuis mercredi soir, un cinquième homme, âgé d'environ 20 ans est en garde à vue. Les hommes du SRPJ veulent sans doute aller vite après cette nuit de terreur en début de semaine dernière.

Entre 2h et 4h du matin, c'est un déferlement de violence. Le groupe s'en prend d'abord à un couple qu'il frappe pour dérober téléphone portable et argent. Un peu plus tard, c'est un homme seul que les adolescents dépouillent. La victime ne se défend pas, elle est pourtant sauvagement agressée par ces jeunes "sans limite" qui la laissent inconscient.

Déjà mis en cause la nuit de la fête de la musique

La nuit se termine dans les jardins de l'hôtel de ville par ce crime, odieux, ce quadragénaire battu à mort et laissé nu, une volonté d'humilier sans doute car l'autopsie n'a révélé aucune trace d'agression sexuelle. Le groupe n'en était pas à son coup d'essai, semble-t-il, il avait déjà été mis en cause la nuit de la fête de la musique. Là, ce sont des SDF qui avaient reçu les coups. L'enquête classée à l'époque a été rouverte.

Choix de la station

France Bleu