Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Crise des prisons : "La garde des Sceaux est d'une incompétence crasse", pour le président de la région PACA

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Azur, France Bleu Vaucluse

Renaud Muselier annonce la gratuité des transports régionaux pour les gardiens de prison en PACA. Le président de la région en profite pour tacler la ministre de la Justice qui s'enlise selon lui "dans cette crise qu'elle aurait du voir venir et pour laquelle elle fait preuve d'incompétence".

Renaud Muselier, président de la Région Provence Alpes Côte d'Azur
Renaud Muselier, président de la Région Provence Alpes Côte d'Azur © Radio France - Marie-Audrey Lavaud

Renaud Muselier promet de rendre gratuits les transports régionaux pour les gardiens de prison en PACA. 

Le président de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur estime qu'il y aurait 3.334 surveillants concernés par des trajets quotidiens dans des TER. Cette mesure de gratuité existe déjà pour les policiers nationaux et municipaux, les gendarmes et les marins-pompiers.

Renaud Muselier ne voit pas pourquoi les gardiens, qui défendent eux aussi notre République, ne serait pas logés à la même enseigne. La mesure devrait être adoptée lors de la prochaine assemblée plénière le 16 mars.

"Depuis neuf mois, la seule chose qu'elle a réussi à proposer, c'est la mise en place de téléphones portables en prison."

Pour Renaud Muselier c'est aussi un acte politique. Le président de la région a des mots très durs envers la ministre de la Justice sur la gestion de ce dossier. 

Il la taxe "d'incompétence crasse" et dénonce une absence d'anticipation pour les radicalisés en prison et leurs sorties, pas d'anticipation pour les risques du personnel lors de radicalisation en interne et pas d'anticipation pour les radicalisées qui vont rentrer de Daesh. 

Selon le président de la région PACA, "depuis neuf mois, la seule chose qu'elle a réussi à proposer, c'est la mise en place de téléphones portables en prison".

Le conflit des gardiens de prison s'enlise

Le gouvernement est prêt à débloquer 30 millions d'euros pour mettre fin à la mobilisation des gardiens de prison

Après 11 jours de conflits, la ministre de la Justice Nicole Belloubet a reçu les trois syndicats de surveillants pénitentiaires jeudi, afin d'essayer de mettre fin au mouvement de protestation. Le ministère propose un accord chiffré à près de 30 millions d'eurosà l'Ufap-Unsa, FO-pénitentiaire et la CGT-pénitentiaire.

Il est notamment évoqué une revalorisation de la prime qui compense les contraintes et risques du métier pour tous les gardiens de prison, des mesures pour renforcer la sécurité des surveillants comme des passe-menottes ou des fouilles renforcées. Le ministère propose aussi de recruter d'ici trois ans 1.100 nouveaux surveillants. 

Les syndicats CGT et  FO pénitentiaire ont déjà annoncé qu'ils ne signeront pas ce projet d'accord. L'UFAP, majoritaire avec 40%, se donne un délai de réflexion jusqu'à ce vendredi.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess