Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Cybercriminalité : la plateforme Pharos va désormais fonctionner 24h sur 24h

-
Par , France Bleu

La plateforme Pharos, chargée d’examiner les signalements de contenus sur internet potentiellement illicites, va désormais fonctionner 24h sur 24h, indique ce mardi dans un communiqué Marlène Schiappa, ministre déléguée chargée de la Citoyenneté.

La plateforme Pharos chargée d’examiner les signalements de contenus sur internet potentiellement illicites va désormais fonctionner 24h sur 24h.
La plateforme Pharos chargée d’examiner les signalements de contenus sur internet potentiellement illicites va désormais fonctionner 24h sur 24h. © AFP - PHILIPPE HUGUEN

Le Premier ministre Jean Castex  avait promis un renforcement des moyens pour lutter contre la cybercriminalité après l’assassinat de Samuel Paty, professeur d’histoire décapité à Conflans-Sainte-Honorine. La plateforme Pharos, chargée d’examiner les signalements de contenus sur internet potentiellement illicites, va désormais fonctionner 24h sur 24h, a précisé ce mardi Marlène Schiappa, ministre déléguée chargée de la Citoyenneté. 

Renfort de 20 policiers et gendarmes

20 policiers et gendarmes spécialistes dans la lutte contre la cybercriminalité sont venus renforcer cette plateforme qui fonctionne 7 jours sur 7, indique le communiqué du ministère, portant à 50 le nombre de fonctionnaires mobilisés. "Nous avons toute une génération qui se radicalise en regardant des vidéos sur les réseaux sociaux" fait valoir Marlène Schiappa estimant qu’il "est impensable" qu’un enfant "tombe sur une vidéo de décapitation, des lapidations, des appels à la haine… La propagande dont Daech nous abreuve depuis des années et qu’il nous faut combattre sans relâche".

La plateforme Pharos avait reçu en juillet un signalement du compte Twitter de l'assassin de Samuel Paty, mais le compte n'avait pas été suspendu car il n'y avait pas d'alerte majeure sur un passage à l'acte, avait indiqué une source proche de l'enquête à franceinfo. Depuis sa création en 2009, Pharos a déjà traité plus d'un million et demi de signalements, selon le bilan établi en février 2020.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess