Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Cyclisme : le "docteur Mabuse" mis en examen dans une nouvelle enquête pour dopage et placé en détention provisoire

mercredi 22 novembre 2017 à 18:01 - Mis à jour le mercredi 22 novembre 2017 à 22:02 Par Julien Baldacchino, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) et France Bleu

Bernard Sainz, aussi connu sous le nom de "docteur Mabuse", a été mis en examen ce mercredi dans une nouvelle enquête sur des faits de dopage. Il a été placé en détention provisoire mercredi soir.

Bernard Sainz, alias "Docteur Mabuse"
Bernard Sainz, alias "Docteur Mabuse" © AFP - Charly Tribailleau

Déjà condamné dans des affaires de dopage dans le monde du cyclisme amateur et semi-professionnel, Bernard Sainz, surnommé "docteur Mabuse", a été mis en examen ce mercredi pour "exercice illégal de la médecine" et "incitation à l'utilisation par des sportifs de substances ou méthodes dopantes interdites (...) en récidive légale".

Le naturopathe, âgé de 74 ans, avait été filmé en 2016 par l'émission "Cash Investigation" en train de donner des protocoles de dopage à des cyclistes, leur conseillant notamment de prendre de l'EPO ainsi que du clenbutérol, anabolisant utilisé habituellement pour les chevaux. Le 10 février dernier, une information judiciaire avait été ouverte à Paris.

Condamné à plusieurs reprises

Conformément aux réquisitions du parquet, le juge des libertés et de la détention a décidé mercredi soir de le placer en détention provisoire. En septembre, Bernard Sainz a déjà été condamné à neuf mois de prison ferme dans une affaire de dopage. Il avait alors fait appel de la décision.

Celui qui se présente comme un "spécialiste des médecines douces" et continue à nier toute action illégale avait également été condamné en 2014 à deux ans de prison dont vingt mois avec sursis pour incitation au dopage et exercice illégal de la médecine, et en 2013 à 3.000 euros d'amende pour avoir participé à du dopage de chevaux.