Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

D'anciens toxicomanes condamnés pour avoir détenu et voulu écouler de faux billets

-
Par , France Bleu Besançon

Au tribunal correctionnel de Besançon, 5 prévenus, anciens héroïnomanes, écopent ce vendredi de peines allant de 2 mois à 6 mois de prison avec sursis et de 70 à 175 heures de Travail d'intérêt général pour avoir détenu et écoulé pour certains des faux billets de 20 euros. Un 6ème a été relaxé.

Au total, 1039 faux billets de 20 Euros avaient été saisis par la police (photo d'illustration)
Au total, 1039 faux billets de 20 Euros avaient été saisis par la police (photo d'illustration) © Maxppp - PHOTOPQR/LE PARISIEN

C'était il y a six mois, en septembre 2019. Les policiers de Pontarlier avaient démantelé un vaste trafic de fausse monnaie et saisi 1039 faux billets de 20 Euros. Six personnes avaient été interpellées. Jugées ce vendredi 14 février 2020 devant le tribunal correctionnel de Besançon, toutes sauf une, écopent de peines de prison avec sursis et d'heures de TIG (travail d'intérêt général). Les six prévenus ont tous déjà plusieurs mentions à leur casier judiciaire, notamment pour trafic de stupéfiants. Ils sont tous sous méthadone depuis des mois voire des années. L'un d'entre eux a été relaxé.

Des faux billets utilisés dans le cinéma

Deux hommes de 38 et 46 ans sont à l'origine de l'escroquerie. Ils ont vu un reportage à la télé sur des faux billets que l'on peut commander légalement sur internet. Ils sautent le pas. Ce sont des billets de 20 euros, grossièrement copiés, utilisés pour faire illusion au cinéma. Ils en achètent un millier, parce que "plus on en prend moins c'est cher" expliquent-ils. "Pour en faire quoi?" interroge le président. "Pour essayer de faire de l'argent" répond l'un. "Pour acheter de l'héroïne" rétorque l'autre.  "C'est effarant comme personne ne s'est posé de questions, s'indigne la procureure. Détenir de la fausse monnaie est passible de 10 ans d'emprisonnement". 

Car au total, seuls 9 billets seront écoulés dans des commerces de Pontarlier, dont un par une ancienne héroïnomane, venue récupérer son chien à la fourrière municipale. 

Accrocs à l'héroïne

Mais pour l'avocate de deux des prévenus, une seule chose ressort de ce dossier : la dépendance aux produits stupéfiants. "C'est ce passé malheureux qui les poursuit jusqu'à aujourd'hui, indique Me Chenin. Car on ne peut pas vivre sans sa dose. Et on peut faire n'importe quoi. Au péril de sa vie".    

Cinq hommes et femmes, tous anciens héroïnomanes, écopent de peines allant de deux mois à six mois de prison avec sursis et de 70 à 175 heures de TIG (Travail d'intérêt général) à effectuer dans un délai de 18 mois, pour avoir détenu et écoulé pour certains des faux billets de 20 euros. Un 6ème prévenu a été relaxé. Des peines quasi conformes aux réquisitions du parquet.

LIRE AUSSI : Un trafic de faux billets démantelé à Pontarlier : plus de 1000 coupures de 20 Euros saisies

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu