Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs DOSSIER : Le pourquoi du comment

D'où vient la Fête des voisins ?

mardi 29 mai 2018 à 1:13 Par Bruno Blanzat, France Bleu Auxerre

La 19e Fête des voisins, c'est vendredi 25 mai. Un rendez-vous désormais bien connu et apprécié des français, y compris dans l'Yonne, avec plus de 750 rendez-vous programmés !

L'affiche de la fête des voisins, revisitée chaque année
L'affiche de la fête des voisins, revisitée chaque année © Maxppp - Julio PELAEZ

Auxerre, France

Pourquoi la fête des voisins a-t-elle été créée ?

Ce moment festif né d'un fait divers tragique vécu par Atanase Périfan. "J'avais découvert une de mes voisines âgées qui étaient mortes depuis quatre mois dans son appartement explique le parisien. C'était un vrai choc de se dire ce qui se cache derrière l'épaisseur des murs de nos maisons, de nos immeubles, avec des détresses que l'on ne voit pas. Je me suis dit 'Il faut trouver un prétexte, un moyen pour aller voir ce qui se passe'. Plutôt que d'aller frapper à chaque porter et dire 'Bonjour, est-ce vous allez bien?', je me suis dit on va plutôt leur proposer de se retrouver dans le hall, la cours, dans le jardin et la fête des voisins est née ainsi."

C'était en l'an 2000. Depuis, la fête des voisins est devenu l'un des événements citoyen les plus importants en France. Un moment festif connu par 94 % des français.

Est-ce que la fête des voisins rencontre le succès ?

Neuf millions de Français vont passer la soirée entre voisins ce soir autour d'un barbecue ou dans le square du quartier et on compte plus de 750 rendez-vous dans l'Yonne. "Elles sont partout, dans tous les villes et les villages de l'Yonne. A Auxerre, Sens, Avallon, Paron, Joigny, Appoigny, Brienon sur Armançon, Migennes, Tonnerre" relate Atanase Périfan.

30 millions de personnes participent à cette fête à travers le monde. Car la fête des voisins est passée de française à européenne en 2003 puis à mondiale en 2007. On se retrouve aujourd'hui dans son quartier à travers 36 pays, le Japon, le Togo ou le Canada, sur les 5 continents. 

La fête des voisins améliore-t-elle les relations de voisinage ?

C'est vrai que 73% des Français ont déjà rencontré de gros soucis avec leurs voisins. Dans l'ordre, ils sont gênés par les nuisances sonores, surtout la nuit, par les disputes des voisins, par leur stationnement gênant, par leurs ébats amoureux et par leur animaux envahissants. Alors, la fête des voisins ne peut pas tout changer, mais elle semble améliorer les relations de voisinages selon Atanase Périfan. "On voit le voisin à travers un autre regard. Il peut devenir un ami. 83% des Français sont prêts à rendre service à un voisin, une personne âgée, à s'entraider. C'est réjouissant."

Même constat à Saint-Georges sur Baulche à côté d'Auxerre où depuis six ans, Alain et quelques amis organisent la fête des voisins avec une cinquantaine de participants. Le constat est frappant: "On a vu la différence, du jour où on a fait la fête des voisins, les gens se parlaient au centre commercial raconte le retraité. Avant, ils n'osaient pas se tailler la bavette. Même moi, il y a des gens à qui j'osais à peine adresser la parole, désormais, ce sont des amis, des copains!"

Y a-t-il de belles histoires lors de ces fêtes des voisins ?

Oui car 59% des Français déclarent avoir tissé une véritable relation amicale avec leurs voisins. 20 % ont déjà eu une relation de cœur avec et 5% se sont mis en couple. Atanase Périfan évoque "des mariages en pagaille, des rencontres amoureuses dans les immeubles et lotissements, un chômeur qui a retrouvé du travail grâce à un voisin, une mère de famille, célibataire, qui élève seule son enfant handicapé. Personne ne le savait et aujourd'hui, deux ou trois mamans l'aident." Et puis, je ne sais pas si c'est votre cas, mais 39% des français ont déjà fantasmé sur leur voisin (ou voisine) !

Le Pourquoi du Comment - Radio France
Le Pourquoi du Comment © Radio France - France Bleu