Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Damien Castelain rembourse 20 000 euros de notes de frais à la MEL

-
Par , France Bleu Nord

Damien Castelain rembourse ses notes de frais. Le président de la Métropole européenne de Lille est dans le collimateur de la justice et de l'Agence française anticorruption, pour des frais réglés par la MEL. Il affirme n'avoir rien à se reprocher, mais rend la somme au centime près.

Le président de la MEL, Damien Castelain, a remboursé les 20 000 euros de notes de frais controversés.
Le président de la MEL, Damien Castelain, a remboursé les 20 000 euros de notes de frais controversés. © Maxppp - PHOTOPQR/VOIX DU NORD

Lille, France

L'affaire a éclaté il y a un an exactement, en juin 2018 : le média en ligne Médiacités révélait les notes de frais de Damien Castelain, le président de la Métropole européenne de Lille (MEL). 20 000 euros de factures depuis son élection, en 2014, en restaurants, hôtels, hammam, vêtements... Le tout réglé par une régie d'avance, une enveloppe dédiée aux notes de frais. Depuis, l'Agence française anticorruption (AFA) a engagé un contrôle, le parquet de Lille a ouvert une enquête préliminaire pour détournement de fonds publics.

"Ce n'est pas un aveu de culpabilité" - Florence Rault, avocate de Damien Castelain

Damien Castelain a donc remboursé l'intégralité de la somme, "au centime près", précise son avocate, Florence Rault. Début avril, il a versé les 20 000 euros à la MEL. "Ce n'est en aucun cas un aveu de culpabilité", explique-t-elle, "apparemment, les avances de frais déplaisent à certains, donc il a remboursé. Comme ça il n'y a plus de discussion possible".

Florence Rault, avocate de Damien Castelain

"Ça renforce les soupçons, plutôt que de les apaiser" - Eric Darques, vice-président du FRICC

Le militant anticorruption nordiste, Eric Darques, vice président du FRICC, le Front républicain d'intervention contre la corruption, qui a porté plainte pour détournement de fonds publics dans ce dossier, estime au contraire que ce remboursement entretient le flou entre dépenses privées et professionnelles : "Damien Castelain a bien pris conscience qu'il n'y avait aucune base légale aux frais qu'il a dépensés sur le compte des contribuables. S'il prend la peine de rembourser, c'est qu'il se sent morveux, et qu'il espère s'attirer la mansuétude du parquet. Mais ça renforce les soupçons, plutôt que des les apaiser".

Eric Darques, vice président du FRICC, le Front républicain d'intervention contre la corruption