Faits divers – Justice

A Dannemarie, les habitants vont adopter les silhouettes interdites

Par Céline Rousseau, France Bleu Alsace, France Bleu Elsass et France Bleu vendredi 11 août 2017 à 11:41

Devant la mairie de Dannemarie
Devant la mairie de Dannemarie © Radio France - Guillaume Chhum

Les silhouettes féminines qui font polémique à Dannemarie vont être hébergées chez des habitants de la commune du Sundgau. Le maire doit les enlever de l'espace publique sur décision de justice. En attendant que le Conseil d'Etat se prononce, ils proposent aux habitants de les adopter.

Les silhouettes féminines qui créent la polémique à Dannemarie ont été retirées jeudi soir de l'espace public. Le maire, Paul Mumbach a ainsi exécuté la décision du tribunal administratif de Strasbourg. Mercredi 9 août, la justice a jugé ces silhouettes en contreplaqué sexistes et contraires au principe d'égalité entre les hommes et les femmes. Le tribunal a donné 8 jours à la commune pour exécuter sa décision. Le maire a déposé un recours devant le conseil d'Etat.

LIRE AUSSI : Dannemarie : la justice ordonne le retrait immédiat des silhouettes féminines

En attendant l'arrêt de la haute-juridiction, les fameuses silhouettes ont donc été enlevées de l'espace public mais devraient réapparaître dans les prochains jours chez des habitants de la commune du Sundgau. Ils se sont proposés pour les héberger dans leur jardin ou leur balcon. Elles seront distribuées dimanche 13 août à 18h place de l'hôtel de ville, à ceux qui le souhaitent.

Des croix mortuaires ont remplacé les silhouettes avec leur date d'installation et de retrait. - Aucun(e)
Des croix mortuaires ont remplacé les silhouettes avec leur date d'installation et de retrait. - Mairie de Dannemarie

Ces silhouettes en contreplaquées ont été installées en juin dernier pour célébrer en 2017 l'année de la femme à Dannemarie. Une association féministe, les Effronté-e-s a porté plainte contre la mairie, estimant que ces 125 panneaux (65 de femmes, 60 autres d'objets) portaient atteinte aux libertés fondamentales que sont la dignité humaine et l'égalité entre hommes et femmes.