Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Dans l'Orne, les policiers obtiennent des masques pour se protéger lors des contrôles

C'est une initiative du syndicat local Unité SGP Police qui en distribué à tous les fonctionnaires du département. La direction de la sécurité publique, n'ayant pas de consignes claires, a décidé de laisser faire.

Les policiers se retrouvent en première ligne lors des contrôles et les syndicats réclament qu'ils soient équipés de masques.
Les policiers se retrouvent en première ligne lors des contrôles et les syndicats réclament qu'ils soient équipés de masques. © Radio France - FRANCOIS CORTADE

Des masques pour les policiers dans l’Orne. Alors que la polémique est en train d’enfler un peu partout en France : les syndicats brandissent la menace d'exercer leur droit de retrait estimant que les fonctionnaires sont potentiellement en contact avec des personnes contaminées lors des contrôles. Dans l’Orne, le syndicat Unité SGP Police a pris l’initiative d’en distribuer. 

Le syndicat a sollicité l’entreprise ornaise Kiplay, installée à Saint Pierre d’Entremont près de Flers. Elle fabrique des vêtements professionnels et notamment des masques lavables en tissu. La société a déjà été contactée par des CHU, comme celui de Caen ou de Saint Etienne, et elle a déjà offert des masques aux personnels soignants de l'hôpital de Flers.

180 masques en tissu offerts par une entreprise locale

SGP Unité Police en a récupéré gratuitement 180 et est allé hier les distribuer ce vendredi dans les commissariats d’Alençon, Argentan et Flers. « Tous ont vite trouvé preneur » indique Mickaël Métairie, le secrétaire local du syndicat. Mais la direction de la sécurité publique elle n’a pas sembler voir la chose d’un bon œil, indiquant que c’était contraire aux directives de la direction centrale. Le directeur départemental adjoint Eric Derouiniot confirme qu’il est "dans le flou, n’ayant pas d’instructions claires au niveau central".

La direction laisse libre chaque fonctionnaire de porter un masque

Mais il a finalement décidé de laisser le choix aux fonctionnaires, "libre à eux d’en porter s’ils le souhaitent" ajoute-t-il. "C’est normal qu’on se protège, on est en première ligne et potentiellement en contact avec des personnes porteuses du virus lors des contrôles » poursuit de son côté Mickaël Métairie soulagé d’avoir eu gain de cause. Depuis plusieurs jours, la polémique enfle un peu partout en France, alors que les consignes du ministère restent imprécises. Les syndicats de policiers menacent d'exercer leur droit de retrait.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu