Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Dans la Somme, les repas des Ehpad sont contrôlés régulièrement

-
Par , France Bleu Picardie

Après l'intoxication mortelle dans un Ehpad près de Toulouse, France Bleu Picardie se pose la question de la sécurité dans les maisons de retraite de la Somme. Qui cuisine? Quels contrôles pour ces établissement? Les réponses de la directrice de l'autonomie au Conseil départemental de la Somme.

Les maisons de retraites sont tenues de signaler tous les événements anormaux.
Les maisons de retraites sont tenues de signaler tous les événements anormaux. © Radio France - Annaïg Haute

Amiens, France

Comment sont contrôlés les repas dans les 50 maisons de retraite de la Somme? France Bleu Picardie se pose la question, ce matin, après l'intoxication alimentaire qui a fait cinq victimes dans un Ehpad de la région toulousaine. 

Du personnel de cuisine formé à l'hygiène

Dans la Somme, les repas sont préparés sur place dans la plupart des Ehpad, explique Françoise NGuyen, directrice de l'autonomie au Conseil départemental : "Une société détache du personnel formé sur le plan de l'hygiène et de la cuisine, et cuisine sur place".

En terme de sécurité sanitaire, les repas sont vérifiés grâce à des contrôles inopinés des services vétérinaires. Le Conseil départemental reçoit aussi parfois des signalements, mais les prends avec prudence car ils sont souvent basés plus sur l'appréciation du goût des repas. 

Un plan bleu en cas d'intoxication collective

Il existe aussi un plan bleu, que chaque établissement doit établir. Il prévoit l'organisation en cas de TIAC (Toxi infection alimentaire collective). "Ca définit une organisation, explique Françoise NGuyen, pour savoir quand on doit intervenir à partir du moment ou il y a une intoxication collective. Savoir repéré, définir comment on doit agir et la manière dont les autorités doivent intervenir."