Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Malaises à l'hôpital de Valence : les blocs opératoires fermés

-
Par , , France Bleu Drôme Ardèche, France Bleu

Ce jeudi après-midi, 22 personnes ont été prises de maux de tête, nausées, malaises dans les blocs opératoires de l'hôpital de Valence. Les origines du mal sont encore floues. Par précaution, toutes les opérations non-urgentes sont reportées.

L'hôpital de Valence dans la Drôme
L'hôpital de Valence dans la Drôme © Radio France - Florence Gotschaux

Valence, France

Montélimar il y a presque un mois, et maintenant Valence. Ce jeudi après-midi, 22 personnes ont été prises de maux de tête, de nausées, fait des malaises dans les blocs opératoires de l'hôpital de Valence. En tout, une soixantaine de patients et agents de l'hôpital ont été auscultés par les pompiers.

Neuf blocs sur les onze de l'hôpital ont été fermés immédiatement. Les deux autres sont restés en activité un peu plus longtemps, des opérations plus longues s'y déroulaient. Tous les patients ont été redirigés vers d'autres hôpitaux. Ce vendredi, sauf d’éventuelles urgences, toutes les opérations ont été déprogrammées.

Un incident similaire à celui de Montélimar ?

Des investigations ont débuté dès ce jeudi après-midi. Douze pompiers de la Drôme et une unité spécialisée dans la gestion des risques technologiques, venue de Lyon, ont effectué des prélèvements. Ils n'ont rien détecté d'anormal. Pour l'instant, impossible de déterminer l'origine du problème.

L'incident fait écho à celui des blocs de Montélimar. Au début du mois, des personnes avaient également été pris de nausées et de maux de tête. Les blocs avaient dû fermer pendant 5 jours sans que les analyses permettent de trouver la source du problème.

À Valence, les onze blocs opératoires sont fermés jusqu'à nouvel ordre.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu