Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Dans les Yvelines, un commissaire suspendu à cause d'une carte de vœux polémique

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Le ministre de l'intérieur Gérald Darmanin a annoncé avoir suspendu le commissaire de police de la circonscription de Plaisir (Yvelines) après l'envoi d'une carte de vœux qui a choqué en interne.

Le ministre de l'intérieur Gérald Darmanin a annoncé la suspension du commissaire de Plaisir dans les Yvelines.
Le ministre de l'intérieur Gérald Darmanin a annoncé la suspension du commissaire de Plaisir dans les Yvelines. © Maxppp - CHRISTOPHE PETIT TESSON

Le commissaire de police de la circonscription de Plaisir dans les Yvelines a été suspendu après avoir envoyé une carte de vœux. C'est le ministre de l'intérieur, Gérald Darmanin, qui l'a lui même annoncé sur Twitter ce samedi. 

Sur cette carte figure le dessin d'un policier près de sa voiture s'adressant à un homme noir, "rapprochez-vous un peu. Mon taser recharge sur l'allume-cigare", et une légende : "le commissaire et les policiers de la circonscription de sécurité publique de Plaisir vous souhaite une bonne année 2021".

Ce dessin "a choqué beaucoup de monde pour sa connotation raciste", a commenté l'entourage du ministre de l'Intérieur.

"Une erreur de discernement" selon le syndicat des commissaires

D'après une source syndicale citée par l'AFP, cette carte de vœux a suscité "un tollé en interne". "C'est l'incompréhension. Ça jette le discrédit sur l'ensemble du commissariat", a ajouté cette source.

De son côté, le syndicat des commissaires de la police nationale met en avant "une erreur de discernement, en aucun cas un acte raciste."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess