Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

En manque de médecin, la commune de Reuilly se dote d'une borne de télémédecine

-
Par , France Bleu Berry

Pour faire face à la carence de médecins généralistes, la commune de Reuilly a décidé, en attendant de pouvoir attirer de nouveaux praticiens, de se doter d'une borne de télémédecine. Le service à 190 euros (HT) par mois permet de consulter un médecin en visio et même de réaliser certains examens.

La mairie de Reuilly a installé une borne de téléconsultation dans un ancien cabinet dentaire.
La mairie de Reuilly a installé une borne de téléconsultation dans un ancien cabinet dentaire. © Radio France - Solene de Larquier

Un tableau de bord avec un stéthoscope, un tensiomètre, un thermomètre, et au-dessus un écran et une petite caméra visio. Voilà à quoi ressemble la borne de téléconsultation, installée à Reuilly dans l'Indre, pour des consultations médicales à distance. 

Il suffit de s'installer sur un tabouret et un médecin apparaît à l'écran dans les dix minutes, voilà la promesse de la machine Medadom. La mairie l'a mise en place cette semaine dans l'ancien cabinet dentaire pour soulager l'unique médecin de la commune, proche de la retraite. Une borne qui sera accessible trois fois par semaine dans un premier temps. Un outil utile pour les examens de contrôle et pour de premiers avis médicaux et qui serait très facile d'utilisation .

"Le parcours utilisateur a été le plus simplifié possible pour permettre à tous types de personnes, des jeunes et des moins jeunes d'utiliser ce service" assure Louis de Traverse, directeur du développement avec les collectivités territoriales. 

Les collectivités qui font appel aux services de Medadom sont évidemment celles qui sont confrontées aux problèmes de désertification médicale. "C'est véritablement une bulle d'air qu'on apporte" affirme-t-il tout en précisant que la "solution n'est pas une baguette magique qui va remplacer tous les médecins sur un territoire, mais elle est vraiment complémentaire" et permet au moins d'éviter aux patients de renoncer aux soins. Un service qui évidemment à un coût : 190 euros HT par mois déboursés par la collectivité pour la location de la borne. Les médecins généralistes qui apparaissent à l'écran sont salariés de structures coordonnées de professionnels de santé : des centres de santé. Medadom est partenaire avec sept de ces centres de santé.

Louis de Traverse, directeur des partenariats stratégiques et du développement des collectivités territoriales chez Medadom

Choix de la station

À venir dansDanssecondess